Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Pourquoi le prix des voitures de location devrait s’envoler cet été





Le 21 Juin 2021, par Paul Malo

Selon une étude signée Carigami, le prix d’une semaine de location pour une citadine cet été devrait exploser de 35%.


Plus de flotte suffisante pour les loueurs de voiture

Une pénurie de voitures de location cet été. (Crédit : Pixabay)
Une pénurie de voitures de location cet été. (Crédit : Pixabay)
C’est plus qu’une simple augmentation : selon l’étude menée par le comparateur de prix Carigami, il va falloir débourser bien plus cet été pour louer une citadine le temps d’une semaine de vacances. Selon cette étude, entre le 1er juin et le 31 août, une semaine de location de voiture devrait coûter 352 euros, soit 35% de plus comparé à 2019.

Pourquoi une telle hausse cet été ? En fait, au lendemain de la crise du Covid-19 et des confinements à répétition qui ont mis leur activité à l’arrêt, les principaux réseaux de loueurs ne disposeraient pas de flottes suffisantes pour répondre à la demande des vacanciers. Certains ont d'ailleurs rencontré les plus grandes difficultés financières durant la pandémie.

Des hausses de prix très variables au gré des villes

Mais dans certaines régions de France où la situation de la location automobile est encore plus tendue, les prix devraient décoller encore plus durant les prochaines vacances. En termes de pourcentage de hausse, la Corse battrait des record, passant de 198 à 370 euros la semaine à Figari (+97%).  En termes de prix, le record se situe à Biarritz, avec 464 euros la semaine contre 257 euros en 2019 (+81%), devant Nice, à 416 euros (+74%)

Alors que la très grande majorité des Français, au lendemain du déconfinement, ont prévu de passer leurs vacances dans l’Hexagone, le manque de voitures chez les loueurs va se ressentir sur les tarifs de location. De quoi faire le bonheur des solutions alternatives, telle OuiCar. Mais, selon Carigami, il faut aussi en partie voir dans cette forte hausse la volonté des réseaux de réajuster leurs tarifs. Dans certaines villes, la hausse devrait cependant demeurer limitée, que ce soit à Lille (+9%), Marseille (+7%) ou Toulouse (+6%).




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook