Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Pourquoi un senior actif sur deux ne boucle pas ses fins de mois





Le 2 Avril 2019, par Paul Malo

Selon la dernière enquête CSA pour Cofidis, 47% des actifs de plus de 50 ans n'arrivent pas à boucler leurs fins de mois, contre 35% des retraités.


Les seniors actifs en première ligne

Vous avez dit crise ? C’est un triste constat que fait la dernière enquête CSA pour Cofidis sur le pouvoir d'achat des seniors. Elle nous apprend que les seniors actifs, les personnes de plus de 50 ans en activité, sont dans  une situation financière plus tendue et plus précaire que les retraités. Ainsi, 47%, n'arrivent pas à boucler leurs fins de mois, contre 35% des retraités.

Toujours selon cette étude, un tiers d'entre eux, 33%, a été à découvert dans les douze derniers mois, contre 19% des retraités. Pourquoi ? La raison en est double : d’une part les seniors actifs consacrent une part plus importante de leurs revenus à leur logement. D’autre part, ils ont encore bien souvent non seulement des enfants à charge, mais s’occupent aussi de plus en plus souvent leurs parents. À cela s’ajoute le fait que les plus de 50 ans sont plus nombreux à être exposés à une situation de chômage de longue durée.


 




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »










Rss
Twitter
Facebook