Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Pouvoir d'achat : l'échec du déblocage de l'épargne salariale





Le 3 Janvier 2023, par François Lapierre

La possibilité de débloquer l'épargne salariale avait été présenté comme une mesure pour renforcer le pouvoir d'achat. Malgré les temps difficiles et l'inflation galopante, les salariés n'ont manifestement pas saisi cette opportunité.


Peu de salariés au rendez-vous

La loi sur les mesures en faveur du pouvoir d'achat comptait un dispositif destiné aux salariés : ces derniers avaient jusqu'au 31 décembre dernier pour retirer une partie de leur épargne salariale, un déblocage défiscalisé. Mais selon BFM Business, bien peu ont profité de l'occasion : mi-décembre, seul un milliard d'euros avaient été retirés de ce dispositif, ce qui représente 1% seulement des montants qui sont déblocables…

Cette mesure était soumise à des critères très stricts. Ainsi, le plafond était fixé à 10.000 euros qu'il fallait retirer en une seule fois. De l'argent qui ne devait servir qu'au financement d'un bien ou d'un service, sans possibilité d'abonder de l'épargne. Et puis, seules les sommes placées sur ces comptes avant le 1er janvier 2022 pouvaient être prélevées.

Une épargne salariale plus fluide

Il est possible qu'au vu de ces critères, les salariés intéressés n'aient pas pu ou pas voulu puiser dans ce bas de laine. Déjà en 2013, une mesure similaire de retrait exceptionnel n'avait pas donné les résultats espérés par le gouvernement de l'époque (même si les retraits avaient été le double de ceux de 2022). Un des problèmes de cette mesure est que les salariés ont déjà la possibilité de récupérer l'argent chaque année.

Avant 2008, l'argent placé dans l'épargne salariale était bloqué sur une période de 5 ans. Mais comme l'explique un gestionnaire, « ceux qui du mal à joindre les deux bouts récupèrent déjà leur mise chaque année ». De fait, ce déblocage exceptionnel a raté sa cible. Il faudra trouver d'autres manières d'exploiter cette manne pour répondre à la problématique du pouvoir d'achat.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook