Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Prélèvement à la source : 2018, année blanche





Le 22 Avril 2018, par

2018 sera une année blanche pour les contribuables. L'année prochaine verra la mise en place du prélèvement de l'impôt à la source, et ce sera un avantage pour les Français, assure Gérald Darmanin.


Cette année, les contribuables paieront leurs impôts sur les revenus de 2017. En 2019, ils paieront leurs impôts sur leurs revenus de… 2019. Les revenus de 2018 passeront donc à la trappe, « beaucoup de Français trouveront un avantage dans l'année blanche 2018 », déclare le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, au Journal du Dimanche. Une bonne nouvelle assurément, même si le ministre précise que si « les Français ne paieront jamais les impôts de cette année », ils devront tout de même déclarer les revenus exceptionnels, comme une prime.

En ce qui concerne les réductions d'impôt, « rien ne change » de ce côté-là. Les contribuables qui en bénéficient continueront de profiter de leurs avantages fiscaux. « L'impôt à la source n'est pas une réforme du calcul de l'impôt, mais de la façon de le payer », explique le ministre. L'impôt devra être payé au moment où on percevra les revenus, et le calcul s'adaptera en fonction des revenus du foyer fiscal. Le paiement sera mensualisé et il s'affichera sur la feuille de paie, puisque c'est l'employeur qui est en charge de la récolte. 

Le contribuable choisira entre trois options pour leur taux d'imposition : le taux proposé par défaut (celui qui prend en compte les revenus et la situation familiale) ; le taux individualisé qui ne prend pas en compte la situation familiale ; et un taux neutre qui ne prend pas en compte tous les revenus, mais il faudra tout de même les déclarer une fois l'an. Quant à la mise en place de cette réforme, elle ne devrait rencontrer aucun bug. « Tout va bien se passer », rassure Gérald Darmanin.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »










Rss
Twitter
Facebook