Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Prélèvement à la source : pas d'année blanche pour 2017





Le 4 Septembre 2016, par

Le prélèvement à la source, c'est pour 2018. Ce nouveau système, qui va bouleverser bien des habitudes, entrera en effet en vigueur le 1er janvier 2018 ; le dispositif sera inscrit dans le projet de loi de finances pour 2017.


Mais il ne sera pas question pour les contribuables de profiter d'une "année blanche". En 2017, ils paieront l'impôt sur le revenu pour l'année 2016, puis en 2018 l'impôt sur le revenu pour 2018. Les revenus de l'année 2017 ne seront pas pour autant oubliés.

D'après un document de Bercy visé par les Echos, les contribuables qui devront déclarer les revenus touchés en 2017 recevront un "crédit d'impôt modernisation du recouvrement" qui annulera l'impôt de l'année 2017. Ce crédit sera fourni juste avant la bascule vers le prélèvement à la source.

Les recettes exceptionnelles de 2017, comme les plus-values mobilières ou immobilières, feront sans doute l'objet d'un prélèvement distinct. Pas question donc d'une "année blanche", a prévenu Michel Sapin le ministre de l'Économie et des Finances. De plus, Bercy compte bien mettre en place des mesures pour éviter l'optimisation fiscale que certains seront tentés de faire pour profiter de ce "grand soir" des impôts.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"









Rss
Twitter
Facebook