Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Première notation de Moody’s pour la Côte d’Ivoire





Le 11 Juillet 2014, par

C’est une grande première et une grande nouvelle pour le pays africain : la Côte d’Ivoire vient d’être pour la première fois de son histoire notée par une agence de notation internationale. Et c’est Moody’s qui s’est collée à l’exercice et qui a donné une note plus que confortable : B1 avec perspectives positive. Fitch, de son côté, ne s’est pas encore prononcée mais a été mandatée par le gouvernement pour qu’elle note le pays.


cc/flickr/guillaume.photos
cc/flickr/guillaume.photos
Avec une note de B1 avec perspective positive, la Côte d’Ivoire se range du côté de divers pays africains prometteurs : le Sénégal, la Zambie, le Mozambique ou encore le Ghana. Mais le pays n’est pas à l’abri d’une révision à la baisse de cette note, notamment à la suite de problèmes encore à résoudre comme la pauvreté (le revenu moyen par habitant est de 1 819 dollars en parité de pouvoir d’achat) ou encore la vulnérabilité politique.
 
Mais, en attendant, Moody’s a réalisé une notation qui devrait faire le bonheur du pays notant les différentes mesures lancées pour l’économie : « le gouvernement ivoirien a instauré une série de mesures destinées à relancer le secteur privé » parmi lesquelles ont trouvé la privatisation de certaines entreprises publiques ou encore des mesures de soutien aux PME-TPE.
 
Ces mesures, couplées avec un déficit budgétaire réduit (2,3% du PIB en 2014) et une réduction importante de la dette publique extérieure, passée de 59% du PIB en 2009 à 25% en 2012, justifient cette notation positive de la part de Moody’s qui, par la même occasion, a écarté la possibilité d’un défaut de paiement, situation à laquelle le pays a dû faire face en 2011.
 
Moody’s a également noté « B1 avec perspective positive » l’émission obligataire de 500 millions de dollars que le gouvernement d’Abidjan veut lancer en juillet 2014.
 


Paolo Garoscio
Après son diplôme de Master en Philosophie du Langage, Paolo Garoscio a décidé de se tourner vers... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook