Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Près d’un milliard d’euros d’amende pour des fabricants de produits d’hygiène





Le 30 Octobre 2016, par

La Cour d’appel de Paris a confirmé l’amende record de près d’un milliard d’euros décidée par l’Autorité de la concurrence en 2014. Une dizaine de fabricants de produits d’hygiène et d’entretien se sont entendus pour augmenter les prix.


De 2003 à 2006, ces groupes qui ont pignon sur rue ont coordonné leur politique commerciale auprès de la grande distribution et ils se sont concertés sur les hausses de prix de leurs produits, écrivait l’Autorité de la concurrence il y a deux ans. « Ces ententes avaient causé un dommage à l'économie, compte tenu notamment de leur ampleur nationale, des caractéristiques des marchés en cause, comptant un petit nombre d'acteurs offrant des produits parfois "incontournables" et des effets qu'elles ont engendrés in fine sur les consommateurs ».

L’Autorité de la concurrence a donc mis à l’amende ces entreprises à hauteur de 951,1 millions d’euros. À l’époque, les groupes incriminés protestaient de manière véhémente : pour L’Oréal, cette amende était « totalement disproportionnée », pour Unilever, elle était même « injustifiée ». Mais ces cris d’orfraie n’ont pas modifié d’un iota la décision de la Cour d’appel de Paris, qui confirme le jugement de l’Autorité de la concurrence… mais baisse de quelques millions l’amende, qui passe à 948,9 millions d’euros.

Pas de quoi rasséréner ces grands groupes, qui vont devoir passer à la caisse. Outre les deux entreprises déjà citées, on trouve Colgate-Palmolive, Procter & Gamble, Gillette, Nivéa… Des entreprises très connues dans les rayons des supermarchés, et que les consommateurs verront sans doute d’un autre œil à l’avenir.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : concurrence

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré

Les enjeux de la délégation de pouvoirs

















Rss
Twitter
Facebook