Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Près de 800 suppressions d’emplois chez Mim





Le 27 Avril 2017, par

C’en est terminé de Mim, l’enseigne de mode à petits prix. Le tribunal de commerce de Bobigny a prononcé la liquidation judiciaire de l’entreprise, qui supprime près de 800 emplois.


Mim, créé en 1976, employait 1 400 salariés et comptait 233 magasins en propre, plus 90 affiliés. Cette décision va fermer 162 boutiques et supprimer 791 emplois en CDI. Etam et Tally Weijl reprennent 71 points de vente. Ce spécialiste de l’habillement à petits prix a connu des rachats successifs sans jamais trouver le propriétaire à même de relancer durablement l’enseigne. 

En 2014, le groupe chinois Main Asia n’a pas su trouver les moyens de redresser Mim, malgré une hausse de gamme. Des erreurs de gestion qui vont donc coûter cher. En novembre dernier, l’entreprise se plaçait en redressement judiciaire. Les syndicats estiment que le tribunal de commerce n’a laissé aucune chance à l’entreprise : il y avait pourtant sur la table un projet de reprise par le biais d’une Scop et selon le Seci-Unsa, celui-ci avait bien avancé et aurait permis, selon la poignée de salariés à l’origine de la Scop, de sauver 650 emplois. 

Mieux encore : l’État s’était engagé à un accompagnement financier par l’entremise d’un prêt du Fonds de développement économique et social. L’Élysée doit même recevoir les représentants du personnel ce jeudi 27 avril. Mais le tribunal en a décidé autrement, dans un contexte très difficile, comme on l’a vu récemment avec le groupe Vivarte (La Halle, Naf Naf…) ou encore la vente de Tati.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : habillement

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook