Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Prêt-à-porter : des soldes d'hiver plus que mitigés





Le 7 Février 2024, par La rédaction

Les soldes d'hiver de 2024 s'achèvent sur une note morose pour le secteur du prêt-à-porter français. Selon les premières données dévoilées par l'Alliance du Commerce, le chiffre d'affaires des enseignes de prêt-à-porter a enregistré une forte baisse par rapport à l'année précédente, confirmant ainsi une tendance négative amorcée dès 2023.


Une dynamique en berne pour le secteur du prêt-à-porter

Yohann Petiot, président de l'Alliance du Commerce, souligne une régression notable de l'activité commerciale, marquée par une diminution de 6% du chiffre d'affaires lors des trois premières semaines des soldes, en comparaison avec la même période de l'année précédente, ainsi qu'une baisse de 7% du trafic en magasin.

Cette baisse de performance trouve ses origines dans plusieurs facteurs. D'une part, la concurrence accrue des acteurs proposant des réductions tout au long de l'année et du marché de la seconde main pèse lourdement sur le prêt-à-porter milieu de gamme. D'autre part, des conditions climatiques clémentes en janvier ont diminué l'attrait pour les vêtements d'hiver, tandis que le contexte social et la multiplication des promotions hors période de soldes ont saturé les consommateurs. 

Patrick Aboukrat, président régional de la Fédération nationale de l'habillement (FNH) Île-de-France, pointe du doigt l'effet désensibilisant des nombreuses promotions qui précèdent les soldes, réduisant ainsi l'intérêt des clients pour ces périodes de rabais traditionnelles.

Consommation en recul

Les soldes d'hiver ont également été affectés par des événements conjoncturels défavorables, notamment des conditions météorologiques compliquées et des blocages liés aux manifestations d'agriculteurs, particulièrement dans le Nord et l'Est de la France. Ces phénomènes s'ajoutent à un contexte économique difficile marqué par une baisse du pouvoir d'achat et une consommation en berne, déjà observable lors des fêtes de fin d'année 2023. 

Malgré ces défis, l'Alliance du Commerce note l'absence de report de la consommation vers le e-commerce, mettant en lumière une problématique plus large de réduction du pouvoir d'achat.

Face à un marché en difficulté depuis la crise du Covid-19, et une année 2023 marquée par une baisse de la valeur du marché de l'habillement de 3,5%, les acteurs du secteur restent prudents quant aux perspectives pour 2024. Si les Jeux Olympiques d'été à Paris représentent une lueur d'espoir avec l'anticipation d'une augmentation significative du nombre de visiteurs, l'impact réel sur la consommation demeure incertain. Les professionnels du secteur appellent à une réflexion sur le calendrier des soldes et sur les stratégies à adopter pour revitaliser le marché du prêt-à-porter.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook