Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Prévoyance : quelle solution choisir ?





Le 6 Septembre 2022, par Partenaire

La prévoyance fait partie des outils qui permettent d'envisager son futur avec une plus grande sérénité. Voyons quelles sont les solutions qui existent afin d'anticiper les coûts liés à une éventuelle invalidité, de financer vos obsèques et de transmettre un capital à vos proches en cas de décès.


Image Pxhere
Image Pxhere
Protéger son entourage en cas de décès

La question n'est pas forcément simple à aborder, mais envisager sa disparition permet de limiter les tracas qui toucheront nécessairement vos proches au moment de votre décès. Si l'assurance vie peut être à ce titre très efficace, une prévoyance décès invalidité est plus simple en ce qu'elle ne demande aucune gestion. En outre, la garantie proposée est activée en totalité dès la signature.

Selon la compagnie sur laquelle vous allez porter votre choix, les conditions de souscriptions pourront varier. D'une manière générale, le tarif de votre mensualité dépendra de deux facteurs :
  • votre âge au moment du versement
  • le montant du capital que vous souhaitez transmettre en cas de décès.
Lorsque l'on est jeune, une prévoyance invalidité décès, notamment la prévoyance MIF, ne coûte que quelques dizaines d'euros par mois pour un capital de 100 000 euros. Cette prévoyance offre donc une sécurité importante à vos proches alors que votre patrimoine n'est probablement pas encore suffisant. De tels contrats de prévoyance peuvent généralement être souscrits jusqu'à un âge proche de celui de la retraite, et la période de couverture en cas de décès peut aller au-delà. 

Enfin, ce capital peut être bonifié en fonction des événements (accident ou accident de la route par exemple). 

Prévoir une situation d'invalidité et de dépendance

L'invalidité est l'autre problème auquel une bonne prévoyance apporte une réponse. Que ce soit suite à une maladie ou un accident de la vie, vivre avec une invalidité peut nécessiter des sommes importantes. Cette situation est souvent rencontrée après un accident de la route qui laisse malheureusement de graves séquelles limitant fortement la mobilité des personnes concernées. Dans cet exemple, l'adaptation du logement imposera de lourds travaux.

Le fonctionnement de cette prévoyance est le même qu'en cas de décès, la période de couverture peut elle aussi être étendue.

Sur le plan fiscal, le régime d'un contrat de prévoyance invalidité décès est le même que celui de l'assurance vie au titre de la garantie décès. Il est donc exonéré d'impôts la plupart du temps.
Pensez à la garantie frais décès

Autre outil indispensable pour faciliter la vie de vos proches au moment de votre disparition, la garantie frais décès a pour objectif de couvrir les frais importants auxquels vos proches devront faire face. Vous ne le savez peut-être pas, mais des obsèques, même modestes, représentent un coût de plusieurs milliers d'euros. Outre la difficulté du moment pour votre famille, la question financière peut être un poids insupportable.

En souscrivant une garantie frais décès, vous pourrez même directement désigner l'entreprise en charge de vos obsèques comme bénéficiaire de premier rang du contrat afin de libérer vos proches d'une grande partie de la gestion administrative de votre disparition.

Ici encore, de nombreuses options sont possibles concernant le montant de vos versements qui dépendront de votre âge et de la périodicité des paiements.
 



Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook