Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Prime de fin d’année : plusieurs entreprises vont faire un geste





Le 12 Décembre 2018, par François Lapierre

La prime défiscalisée et sans cotisations sociales que les entreprises (qui en ont les moyens) peuvent verser à leurs salariés fait des émules. Plusieurs groupes ont annoncé un geste pour la fin de l’année.


Emmanuel Macron et le gouvernement français, pris dans la nasse des « gilets jaunes » ont demandé un geste aux entreprises pour qu’elles s’engagent à verser une prime exceptionnelle à leurs salariés. Une manière de « doper » le pouvoir d’achat en fin d’année, alors que la croissance tourne au ralenti depuis le lancement du mouvement social. Les entreprises « qui le peuvent » sont donc invitées à signer un chèque dont le montant ne sera ni soumis à l’impôt, ni aux cotisations sociales.

Plusieurs grands groupes ont répondu à l’appel du chef de l’État. Orange, par la voix de Stéphane Richard son PDG, a assuré qu’il contribuerait à « l’effort de solidarité nationale ». Iliad, la maison-mère des opérateurs Free et Free Mobile, a annoncé le versement d’une prime de 1 000 euros à ses 6 000 collaborateurs. Il en ira de même pour Altice : la maison-mère de SFR offrira 1 000 euros à chacun de ses salariés. Somme identique pour les employés de Publicis gagnant moins de 2 500 euros bruts par mois.

Les annonces devraient se multiplier dans les heures et les jours à venir (il en va aussi de l’image de marque des entreprises…). Geoffroy Roux de Bézieux, le président du Medef, a toutefois prévenu que dans certaines sociétés, ce geste pourrait être plus difficile qu’ailleurs, notamment dans le commerce. Le secteur a en effet souffert des blocages des « gilets jaunes » et leur trésorerie ne leur permettrait peut-être pas de verser une prime.




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook