Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Progression continue des défaillances d'entreprises en France





Le 9 Octobre 2014, par

Sur douze mois, les défaillances d'entreprises continuent de progresser : 63 149 sociétés ont déposé le bilan d'après la Banque de France entre août 2013 et août 2014.


Hausse du chômage et disparitions d'entreprises : la corrélation est malheureusement imparable, même si ce sont les petites entreprises de 1 à 9 salariés qui payent le plus lourd tribut. Le nombre de TPE frappées par la crise et obligées de mettre la clef sous la porte a augmenté de 1,4 % sur 12 mois, quand le nombre de PME touchées est quasi stable (-0,1 %) et celui de grandes entreprises en baisse nette (-15,7 %). Ce sont principalement les activités d'hôtellerie et de restauration qui sont obligées de fermer, suivies de près par les entreprises de transport.

En revanche, les statistiques provisoires de la Banque de France révèlent un ralentissement du nombre de destructions d'entreprises sur les mois de mai, juin, et juillet : - 3,1 %, insuffisant cependant pour que les chiffres sur 12 mois soient meilleurs. 




Jean-Baptiste Giraud
Jean-Baptiste Giraud est journaliste économique, passé par Radio France, BFM, LCI, TF1 et... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Master Class

Master Class

Risque Amiante : le point sur les nouvelles obligations avec SET Environnement

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Clarifier sa stratégie pour réussir sa transformation digitale

Transformer l’organisation : la « stratégie des 100 projets »

Réussir la transformation de l’entreprise au point de contact client

Julien Aubert, député du Vaucluse : « L’absence de gaullisme fait le lit des extrêmes »

L’ISO 37001 comme outil stratégique anti-corruption et avantage concurrentiel

Vincent Stellian : "L'indépendance de Quiétalis et son réseau national, nos meilleurs atouts"
















Rss
Twitter
Facebook