Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Projet de construction neuve : quels sont les meilleurs conseils à suivre ?





Le 30 Novembre 2021, par Partenaire

Le rêve d’habiter chez soi est un vœu cher à tous. Malgré tout l’enthousiasme qui vous anime à l’idée de devenir un propriétaire terrien, vous souhaitez prendre le temps de monter un projet cohérent. Toutefois, cette première expérience vous jette dans le grand inconnu.
Heureusement en cliquant ici, vous avez dès lors l’opportunité de recenser nos meilleurs conseils pour mener à bien votre projet. Ce présent billet se penchera de manière détaillée sur les différentes phases clés que vous devrez impérativement prendre en compte pour l’atteinte de votre objectif final.



Trouver le quartier où pour ériger votre construction


Dans un projet de construction de logement, d’appartement ou de maison neuve, le choix de l’emplacement est déterminant. En effet, le choix de l’emplacement doit répondre à des besoins précis. Par exemple, en parcourant la carte 3D interactive de Bien ici, vous pourrez identifier les villes et quartiers les plus cotés de France. Pour faire construire sa maison, vous devez donc passer par une inspection des sites les plus à même d’accueillir votre édifice privé.

Bien sûr, le choix d’une ville ou d’un quartier ne doit pas déprendre que de l’attractivité qu’elle offre aux autres propriétaires terriens. En des termes plus clairs, vous ne devez pas opérer votre choix que sur les quartiers en vogue. Vos besoins personnels et ceux de votre famille doivent entrer également en ligne de compte. Entre quartier animé et quartier calme, vous devez pouvoir trancher. La zone convoitée est-elle desservie par les infrastructures sociocommunautaires ?

Vous devez lister ainsi tous les services sociaux de base que regroupe la zone convoitée (centres commerciaux, écoles, centres hospitaliers, chemin de fer, routes, etc.). Outre ce pan du sujet, vous devez également vous intéresser à la valeur marchande et locative des habitations de la zone. Vous n’envisagez sans doute pour rien au monde une revente. Mais si personne ne dispose de l’avenir, vous serez sans doute prévoyant en vous installant dans une zone pour le prix du foncier est appelé à flamber.
 

Identifier le terrain idéal pour accueillir votre maison neuve


Outre le choix de la zone d’habitation, vous devez aller plus loin et vous intéresser au terrain. En effet, vous devez vous assurer qu’il soit constructible. Clairement, vous devez vous garantir si le sol peut accueillir votre maison. Pour vous en assurer, vous devez faire appel à un géotechnicien pour qu’il procède à l’étude du sous-sol du terrain que vous convoitez.

Ce travail préliminaire vaut son pesant d’or dans la mesure où un terrain non constructible peut tout simplement réduire à néant votre investissement. Anticipez donc avant de procéder à l’achat proprement dit de la parcelle. La question du choix du terrain et du type d’édifice qu’il peut accueillir soulève la nécessité de prendre en compte le plan d’urbanisme de la ville.

Chaque collectivité territoire en dispose. Pour prévenir l’arrêt forcé de vos travaux par l’autorité communale, étudiez les règles d’urbanisme local. Cherchez à savoir quelle est la hauteur maximale des constructions de maison neuve autorisée dans la zone. Quelles sont les distances à respecter et la hauteur des murs à ériger ? Toutes ces questions doivent trouver des réponses utiles pour votre projet.
 

Établir votre plan de construction et obtenir votre permis de construire


Votre plan de construction se rapporte à la maquette de votre maison neuve. Vous devez y intégrer le nombre de pièces ainsi que le style architectural. Si vous ne possédez pas encore un plan de construction, vous pouvez vous inspirer de ceux à retrouver sur Bien ici. Les catalogues de logement neuf comme de maison à vendre vous aideront à identifier le vôtre.
Vous gardez cependant la possibilité de faire tout simplement appel à un architecte selon votre budget. C’est d’ailleurs l’une des obligations légales à observer dans le cadre de la construction d’une main individuelle dont la superficie excède les 170 m². Toujours est-il que le tracé de votre plan doit être impeccable. N’omettez pas non plus de prendre en compte les règlementations énergétiques.

Une fois votre plan de construction obtenue, vous pourrez engager dès lors les démarches administratives afférentes à l’obtention de votre permis de construire. Vous devez pour ce faire monter un dossier qui comprendra :
  • le plan de masse des constructions ;
  • le plan de situation de votre terrain ;
  • le plan de coupe du terrain et de la construction à ériger.
Ces diverses pièces sont cumulatives. Une fois soumis pour étude, patientez le temps d’obtenir votre précieux sésame.
 

Contacter un constructeur


Votre permis de construire en poche, vous pourrez dorénavant vous lancer sur le chantier de la construction de votre maison. Pour ce faire, vous devez identifier un maitre d’œuvre d’expérience. Peu importe le budget dont vous disposez ou votre source de financement, attachez du prix au choix du constructeur. La viabilité de votre construction nouvelle en dépend.

Le maitre d’œuvre est un professionnel et le partenaire privilégié qui se chargera de superviser en votre place l’avancement des travaux sur le terrain de construction. Privilégiez alors un constructeur d’envergure nationale, qui jouit d’une grande expertise. Vous pouvez trouver le constructeur idéal, en visitant le site de l’Association d’Aide aux Maîtres de l’Ouvrage Individuel de France.

Vous gardez par ailleurs le choix de réaliser votre projet en autoconstruction. Dans ce cas, autant vous informez que le défi sera grand. Vous devez ainsi coordonner vous-mêmes l’ensemble des artisans employés. Toutefois, avec un peu de management et de sacrifices, peut-être obtiendrez-vous le résultat escompté. Dans l’un comme dans l’autre des possibilités, vous garderez le contrôle sur votre projet.
 

Devenir propriétaire et assurer votre maison


Après des mois de travaux, vous pouvez à présent vous féliciter. Vous venez de réaliser un long parcours dont la satisfaction ponctue sa fin. Vous pouvez dès lors, visiter votre nouvelle habitation et vérifier la conformité des travaux avec le plan de construction. En cas de réserves, portez-les à l’attention de votre maitre d’œuvre sous huitaine. Vous pourrez alors mettre en action les 5 % de la retenue de garantie.

En plus de la garantie « dommage-ouvrage » que vous pourrez éventuellement actionner, si vous avez préalablement souscrit à une garantie décennale, à une garantie de parfait-achèvement ou à une garantie biennale, vous pourrez dormir sur vos lauriers et profiter du bonheur d’habiter chez vous.



Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook