Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Quand Nutella veut manger les Délichoc





Le 26 Novembre 2016, par Aurélien Delacroix

Le groupe Ferrero a l’intention de croquer Delacre, à qui l’on doit les biscuits Délichoc, les Cigarettes russe et les Sprits. Le géant italien, qui possède Nutella et les œufs Kinder, entend boucler la transaction d’ici mi-décembre.


C’est en juillet que Ferrero a déposé son offre à Delacre, qui fait actuellement partie du groupe United Biscuits, lui même propriété de l’entreprise turc Yildiz depuis 2014. La procédure est « en cours », admet-on chez Ferrero France, sans en dire plus sur le montant de cette acquisition.

Delacre fête ses 125 ans cette année. La société possède une usine dans le nord de la France, à Nieppe. L’acquisition par Ferrero de cette entreprise va permettre au conglomérat italien de s’établir un peu plus sur le marché nord américain où sa part de marché n’est pas aussi importante qu’il le voudrait. L’entreprise fait face à la concurrence de marques comme Lindt et Godiva.

Une opération d’autant plus intéressante pour Ferrero qu’elle interviendrait juste avant Noël. Acheter Delacre et ses produits orientés haut de gamme est aussi une opportunité en or pour Ferrero de diversifier son catalogue et réduire sa dépendance aux produits à base de chocolat. 




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook