Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Quand Nutella veut manger les Délichoc





Le 26 Novembre 2016, par

Le groupe Ferrero a l’intention de croquer Delacre, à qui l’on doit les biscuits Délichoc, les Cigarettes russe et les Sprits. Le géant italien, qui possède Nutella et les œufs Kinder, entend boucler la transaction d’ici mi-décembre.


C’est en juillet que Ferrero a déposé son offre à Delacre, qui fait actuellement partie du groupe United Biscuits, lui même propriété de l’entreprise turc Yildiz depuis 2014. La procédure est « en cours », admet-on chez Ferrero France, sans en dire plus sur le montant de cette acquisition.

Delacre fête ses 125 ans cette année. La société possède une usine dans le nord de la France, à Nieppe. L’acquisition par Ferrero de cette entreprise va permettre au conglomérat italien de s’établir un peu plus sur le marché nord américain où sa part de marché n’est pas aussi importante qu’il le voudrait. L’entreprise fait face à la concurrence de marques comme Lindt et Godiva.

Une opération d’autant plus intéressante pour Ferrero qu’elle interviendrait juste avant Noël. Acheter Delacre et ses produits orientés haut de gamme est aussi une opportunité en or pour Ferrero de diversifier son catalogue et réduire sa dépendance aux produits à base de chocolat. 


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris



Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

















Rss
Twitter
Facebook