Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Quelles sont les entreprises qui attirent le plus les jeunes diplômés de grandes écoles ?





Le 17 Septembre 2019, par Anne Poirier

Chaque année, le cabinet d’études Universum dresse son tableau des marques pour lesquelles les jeunes cadres issus de grandes écoles de commerce et d’ingénieurs préféreraient travailler.


LVMH, Google, Decathlon... les entreprises préférées des diplômés

Pour son édition 2019, c’est la holding française LVMH, notamment propriétaire des marques Veuve Clicquot ou Louis Vuitton, qui passe devant le géant américain Google, relégué à la seconde place du classement "Business/Commerce". Côté "écoles d’ingénieurs", c’est Airbus qui conserve sa première place, suivi par Google là encore, puis le Français Thales.

Universum relève que l’une des plus belles progressions du classement "business" est celle de PwC, cabinet d’audit financier ayant lancé en 2018 son programme "flexible talent network" qui permet à ses employés d’organiser leur temps de travail comme ils le souhaitent. Conséquence : un bond de 23 places dans le classement. Plus généralement, le secteur Banque/Finance/Conseil/Audit attire énormément les jeunes, qu’ils suivent des études de commerce ou d’ingénieurs. Deloitte (40e) et EY (41e), deux cabinets d’audit, bondissent tous les deux de 14 et 10 places au classement.


Un bon salaire

Si l'on en croit les jeunes diplômés, ils voudraient avant tout un travail qui a du sens. Certes, la quête de sens est en progression chez les jeunes cadres, qui souhaitent des missions inspirantes et s’engager pour une cause. Mais lorsqu'on y regarde de plus près, ces jeunes veulent avant tout un bon salaire. Ainsi, l’une des conclusions de cette nouvelle enquête est que les jeunes recherchent avant tout à être bien payés, en plus d’une bonne qualité de vie.

Autre tendance forte : si l’engagement des cadres pour l’égalité femmes-hommes a bien progressé, les écarts de salaires en faveur des hommes restent très élevés, souligne le cabinet. En effet, le cabinet d’études Universum note qu’en 2019, les cadres hommes "business" gagnent 16% de plus que les femmes. L’écart se réduit un peu côté Ingénieurs, mais reste malgré tout élevé puisqu’il est de 13%.





Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

OPA du fonds Searchlight sur Latécoère : un nouveau scandale Alstom ?

Frédérique Picard :"j’ai décidé de répertorier les leviers spécifiques qui permettent aux femmes d’oser"

Jean-Louis Scaringella, les taux d’intérêt négatifs ou : « l’euthanasie des rentiers »

La Saga des Audacieux

Pouquoi les ambitions protectionnistes chinoises et américaines frappent la France et l'Europe

Frédéric Verdavaine (Nexity) : « Nous sommes au croisement de nombreux enjeux de société structurants pour l’avenir »

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »

"Les collectivités territoriales sont nos partenaires privilégiés." Carmen Munoz, Directrice Générale de Citelum












Rss
Twitter
Facebook