Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

RATP : baisse du chiffre d’affaires en 2016





Le 27 Mars 2017, par

La RATP a connu une année 2016 mi-figue, mi-raisin. Le chiffre d’affaires est en baisse d’une année sur l’autre, un recul qui s’explique par la menace des attentats ou encore l’effort porté sur les appels d’offres dans le monde.


En 2016, la Régie des transports parisiens a engrangé 5,4 milliards d’euros. C’est un million de moins que l’année précédente. Le résultat net s’établit à 171 millions d’euros ; là en revanche, c’est beaucoup moins bien qu’en 2015 pour laquelle la société présentait un résultat net de 437 millions. Comment expliquer ces baisses ? La RATP avance plusieurs raisons.

Il y a tout d’abord eu l’impact de la nouvelle rémunération du STIF, une rémunération qu’il a fallu absorber. Le groupe cite également la baisse conjoncturelle des marges de l'activité de bus touristiques, en raison de l’impact des attentats sur l'activité du secteur. Il y a aussi eu un plus grand effort de développement pour répondre aux « très importants appels d’offres » partout dans le monde. La RATP a une carte à jouer à l’international, mais cela demande un peu d’investissement.

Enfin, il a fallu augmenté les provisions en application des normes IFRS, ce qui a représenté 21 millions d’euros l’an dernier. Tout cela n’a pas empêché les investissements : la RATP a dépensé 1,78 milliard d’euros pour ses divers projets en Ile-de-France (travaux de prolongation des lignes 4, 11, 12, et 14, expérimentation de véhicules autonomes…). La société annonce un chiffre d’affaires de 7 milliards à l’horizon 2020 ; 30% de ces revenus seront générés par les filiales.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : ratp

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert









Rss
Twitter
Facebook