Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Racheté, Keurig va concurrencer plus efficacement Nespresso





Le 8 Décembre 2015, par

Aux États-Unis, Keurig Green Mountain est un des leaders sur le marché très lucratif des cafetières. L'entreprise a changé de main : un fonds d'investissement a mis 14 milliards de dollars sur la table pour remporter la mise.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
JAB est un fonds relativement discret, mais ses entreprises le sont moins : on compte ainsi, outre Keurig, les cosmétiques Coty ou encore  le chausseur Jimmy Choo. Keurig est un des principaux concurrents de Nespresso aux États-Unis, avec des cafetières fonctionnant avec des capsules.

Le fonds allemand a d'ailleurs bien l'intention de capitaliser sur cette nouvelle acquisition. L'objectif est bel et bien de grappiller les parts de marché en adjoignant à Keurig d'autres achats : Caribou Coffee, Peet’s Coffee & Tea, et la pépite du groupe, la société Jacobs Douwe Egberts qui détient des marques aussi connues que Jacques Vabre, Senseo ou L'Or.

Tout cela est de nature à créer un géant du café aux États-Unis, à même de batailler contre Nespresso. 


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : keurig

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris



Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Frédéric Pierucci : « Il y a une opportunité stratégique de rachat à GE de la branche nucléaire d’Alstom »

Guillaume Alvarez, vice-président senior de Steelcase : manager une entreprise mondialisée en France

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

















Rss
Twitter
Facebook