Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Rafale : enfin un premier débouché à l'international





Le 12 Février 2015, par

C’est fait, le Rafale va atterrir au Caire. Dassault a finalement trouvé un premier client à l’international pour son chasseur vedette. La rumeur courait que l’Égypte était en piste pour être le premier pays hors France à commander des avions de combat : c’est chose faite.


(c) Shutterstock/EconomieMatin
(c) Shutterstock/EconomieMatin
L’accord de vente, acte ce jeudi 12 février, porte sur la livraison à l’Égypte de 24 Rafale, une frégate FREEM, ainsi que des missiles à courte et moyenne portée. Le montant des emplettes est de plus de 5 milliards d’euros. Il ne reste plus sur le document que la signature d’un dirigeant français (sans doute François Hollande) et celle du président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi pour définitivement sceller le sort du contrat.

L’affaire a été rondement menée : il n’a en fait fallu que trois mois pour boucler le contrat dont le plus difficile à négocier a été le financement — réglé il y a quelques jours par un round de discussions entre les officiels français et égyptiens.

Le Caire est un client régulier de l’industrie française de l’armement, avec un total de 250 millions d’euros d’achats en tout genre entre 2009 et 2013. Mais il s’agit là d’un contrat d’une ampleur bien plus conséquente et qui engage véritablement les finances du pays, qui ne sont pas nécessairement au beau fixe. En achetant des Rafale, l’Égypte poursuit une tradition de pionnier puisqu’elle avait été le premier pays à acheter des Mirage 2000, en 1981.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : dassault, rafale

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising









Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »









Rss
Twitter
Facebook