Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Rapport Oxfam sur les inégalités de richesse : la situation empire





Le 15 Janvier 2024, par Paolo Garoscio

Le rapport "Multinationales et inégalités multiples" d'Oxfam, publié le 15 janvier 2024 à l’occasion de l’ouverture du Forum Economique de Davos en Suisse, montre une forte augmentation de la richesse des milliardaires depuis 2020. De quoi creuser les inégalités : les ménages les plus pauvres, au contraire, ont souffert de l’inflation et de la baisse de leur pouvoir d’achat.


La forte hausse de la fortune des milliardaires depuis 2020

Les cinq hommes les plus riches du monde ont vu leur fortune doubler entre 2020 et 2023, passant de 405 milliards à 869 milliards de dollars, selon les calculs de l’ONG Oxfam. Tous milliardaires confondus, leur fortune a augmenté de 3.300 milliards de dollars depuis 2020, une croissance trois fois plus rapide que l'inflation. Et, désormais, les 1% les plus aisés possèdent 48% de tous les actifs financiers mondiaux. La différence met également en avant une distinction Nord-Sud : les pays riches du Nord détiennent 69% des richesses mondiales et accueillent 74% des richesses des milliardaires, bien qu'ils ne représentent que 21% de la population mondiale.

En France, la situation reflète cette tendance mondiale. Les quatre milliardaires français les plus riches, incluant la famille Arnault, la famille Bettencourt Meyers, ainsi que Gérard et Alain Wertheimer, ont vu leur fortune augmenter de 87% depuis 2020. Les 42 milliardaires français ont ensemble gagné 230 milliards d'euros, équivalant à un montant de 3.400 euros pour chaque citoyen français. En contraste, la richesse cumulée de 90% des Français a diminué durant cette période. Au niveau mondial, selon Oxfam, c’est la richesse de 5 milliards de personnes qui a baissé depuis 2020.

Les multinationales : outils d’augmentation de la richesse des milliardaires ?

Le rapport d'Oxfam met en évidence le lien entre l'accroissement de la fortune des milliardaires et les profits des multinationales. Ces entreprises, souvent dirigées ou détenues majoritairement par des milliardaires, ont un impact considérable sur l'économie mondiale. Leur influence s'étend au-delà des frontières économiques, touchant également la politique et les médias. Les pratiques commerciales de ces multinationales, telles que la pression sur les salaires, l'optimisation fiscale, et la distribution de dividendes élevés aux actionnaires, contribuent à l'aggravation des inégalités.

Oxfam propose donc plusieurs mesures pour réduire le fossé entre les ultra-riches et le reste de la société. Ces recommandations incluent l'augmentation des impôts sur les ultra-riches, la régulation des multinationales, l'encadrement des bénéfices versés aux actionnaires, et l'imposition d'un écart de rémunération raisonnable au sein des entreprises.





1.Posté par MICHAUD le 16/01/2024 13:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
depuis que mr macon est au pouvoir ons vois l'écart entre les plus riches et les plus pauvre grandire de plus en plus ! les politiques vive tres bien avec les avantages logement de fonctions voitures avec chauffeur sans compter les salaires honteusement gagner et les détournements d'argents sans peine dejustice ! le social passe bien apres tous ca ! ! ! ons devrais les laisser au smic sans avantages .

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook