Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Rebond de l'activité pour les taxis





Le 21 Juin 2021, par François Lapierre

Les taxis retrouvent le sourire. Avec une activité très affectée par la crise sanitaire, les professionnels du secteur attendaient avec impatience la levée progressive des restrictions pour reprendre la route.


Reprise partielle, mais significative

L'heure est aux premiers bilans pour les taxis en Île-de-France, après de longs mois de vache maigre pour l'ensemble du secteur, entre confinement, couvre-feu et restrictions de déplacement en tout genre. Le début du confinement remonte à un mois, synonyme de reprise de l'activité. Une reprise partielle, mais les courses ont tout de même augmenté de manière significative : sur les quatre semaines après le 19 mai, la plateforme de commandes G7 indique en effet une hausse de 38%, par rapport aux quatre semaines précédentes. L'activité durant les soirées et le week-end est encore plus soutenue. 

On est encore loin des niveaux d'avant le Covid, c'est entendu : en fait, l'activité actuelle sur une semaine représente 89% de ce qu'elle était avant le déclenchement de la crise sanitaire. Bonne nouvelle : les particuliers sont plus nombreux à prendre le taxi, la demande représente 106% de ce qu'elle était avant le Covid. La mauvaise nouvelle, c'est que l'absence de touristes internationaux et la très faible activité dans les aéroports parisiens provoque un manque à gagner important.

Levée des restrictions

Selon G7, l'activité des taxis autour des aéroports parisiens est de 30% seulement de son niveau d'avant la crise sanitaire. À cela s'ajoute des déplacements professionnels toujours modestes : le télétravail et les réunions virtuelles sont encore la norme dans plusieurs entreprises. Quant aux touristes français, il ne faudra pas trop compter dessus : ceux qui voyageront cet été privilégient la mer ou la campagne aux grandes villes.

Ce sont les taxis travaillant le week-end qui profitent le plus du rebond de l'activité, ils enregistrent une progression de 50% contre 25% pour ceux qui roulent en semaine. Les appels sont logiquement plus nombreux en soirée, depuis le passage du couvre-feu à 23h au lieu de 21h. La levée définitive du couvre-feu dimanche 20 juin va aider les taxis à engranger davantage de courses la nuit.



Tags : taxi

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook