Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Reconfinement : nouvelles mesures pour les commerces fermés





Le 22 Mars 2021, par Aurélien Delacroix

Dans les 16 départements concernés par le nouveau confinement de quatre semaines, les commerces jugés non essentiels pourront compter sur de nouvelles aides publiques.


Nouveaux commerces fermés

En œuvre depuis le 20 mars, ce nouveau confinement qui va durer quatre semaines concerne 16 départements, dont la région parisienne et les Hauts-de-France. Un confinement qui va obliger de nouvelles entreprises et de nouveaux commerces à fermer, bien que la liste de ceux jugés essentiels se soit élargie aux fleuristes, aux jardineries, aux coiffeurs, aux cabinets d'avocats et de notaires, aux libraires ainsi qu'aux disquaires. Ils rejoignent les opticiens et les chocolatiers, qui avaient déjà obtenu l'autorisation de rouvrir durant le précédent confinement de novembre, ainsi que tous les magasins autorisés dès le confinement du printemps.

Au micro de France Inter, Bruno Le Maire a décliné quatre nouveaux dispositifs de soutien pour les entreprises fermées, à commencer par l'accès au fond de solidarité « dès lors que vous perdez 20 % de votre chiffre d’affaires ». Actuellement, l'accès à ce dispositif ne touche que les entreprises perdant la moitié de leur chiffre d'affaires. Le ministre délégué aux PME est par ailleurs chargé de « trouver une solution » pour la question des stocks dans les commerces de l'habillement.

Élargissement du fonds de solidarité

Le ministre de l'Économie a également annoncé que l'État traitera la question de la reprise d'activité, par exemple pour les restaurateurs ayant repris un établissement en septembre ou en octobre : « ils n'ont toujours pas rouvert, mais ils ont des charges fixes. Chaque mois, ils doivent payer par exemple leur loyer », décrit-il. « Nous couvrirons l'intégralité des charges fixes des entrepreneurs qui ont repris une activité au cours des mois derniers [et] qui n'ont pas pu faire de chiffre d'affaires ».

Enfin, à partir du 31 mars, un dispositif « charges fixes » va être mis en place pour les entreprises qui réalisent un million d'euros de chiffre d'affaires. Une mesure qui sera aussi ouverte aux plus petites entreprises dans des secteurs d'activité comme les sports d'intérieur, les parcs à thème ou encore le thermalisme. Il s'agit de couvrir les charges fixes jusqu'à 10 millions d'euros.



Tags : confinement

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook