Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Record de ventes pour l'album posthume de Johnny Hallyday





Le 20 Octobre 2018

C'est indéniablement l'événement culturel et commercial du mois… voire de l'année. La sortie de l'album posthume de Johnny Hallyday, « Mon Pays c'est l'amour » a comme prévu provoqué des attroupements devant les magasins.


Sorti à minuit une ce vendredi 19 octobre, le dernier album de la légende du rock français a attiré les foules. Durant sa première journée de commercialisation, « Mon Pays c'est l'amour » a atteint le seuil des 300 000 copies physiques vendues. Un record pour le chanteur et sa maison de disques Warner, et c'est sans compter les écoutes en streaming. Il est probable que d'ici la fin du week-end, l'album dépasse les 800 000 copies écoulées. Et avec la saison des fêtes qui arrive, il est probable que de nouveaux records soient battus.

Le précédent record de Johnny Hallyday datait de 1999 ; l'album « Sang pour sang », réalisé par le fils du chanteur David, s'était vendu à 250 000 exemplaires durant son premier jour de commercialisation. Plus de 2 millions de ce disques ont été écoulées depuis. L'album posthume est bien parti pour marcher dans les pas de « Sang pour sang », et peut-être plus encore. Le chanteur a vendu plus de 110 millions d'albums durant sa longue et riche carrière.

Pour l'occasion, Warner avait mis en place un plan marketing bien huilée et limité au maximum les fuites : l'album a été pressé dans une seule usine, en Italie. En plus des canaux de distribution traditionnels comme la Fnac, d'autres enseignes ont voulu participer à ce lancement comme Atac ou Simply Market, qui ne vendent traditionnellement jamais de disques. L'album contient dix morceaux qui vont du rock au blues, en passant par le rockabilly. Un indispensable pour les fans.



Tags : musique

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising









Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Stéphane Roussel, COO de Vivendi et PDG de Gameloft : « Je me vois comme un dénicheur de talents »

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »









Rss
Twitter
Facebook