Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Réduction du CO2 : Carlos Tavares, le patron du groupe PSA, met en garde l’Europe





Le 4 Mars 2019, par François Lapierre

Carlos Tavares, le président du directoire du groupe PSA, ne mâche pas ses mots contre la réglementation européenne. Dans un entretien au Figaro, il estime que l’industrie automobile européenne roule tout droit dans une impasse.


Alors que le salon de l’automobile de Genève ouvre ses portes, Carlos Tavares prend la parole pour mettre en garde le Parlement européen. Les députés ont en effet l’intention de réduire de manière sensible les émissions de CO2 : « Le vote du Parlement européen est un vote contre l'industrie européenne », estime sans ambages le dirigeant. Il prévient également que « le chemin qui est pris nous emmène dans l'impasse et ce sera très douloureux ». Les nouvelles normes européennes vont avoir un impact majeur sur l’industrie automobile et cela aura des répercussions sur l’emploi.

« Cela met en risque les 13 millions de personnes qui travaillent dans notre industrie et cela déstabilisera très certainement nos sociétés européennes », explique Carlos Tavares, sans vouloir faire de chantage à l’emploi pour autant. En cause selon lui : le passage à l’électrification des véhicules. D’après le patron de PSA, la transition manque d’un « pilotage stratégique » dans le domaine des batteries notamment. La France et l’Allemagne veulent mettre en place un consortium de production de batteries.

Paris et Berlin vont mettre 1,7 milliard d’euros sur la table pour financer cette politique industrielle. Mais cela ne sera pas suffisant et surtout, il faut que les entreprises s’intègrent dans le processus. « Nous avons étudié le sujet. Le capital initial nécessaire est colossal », indique Carlos Tavares, qui s’interroge aussi sur le déploiement de réseaux de recharge des batteries. « Comment les États, exsangues, au bout de leurs capacités d'endettement, de déficit et de pression fiscale, trouveront-ils l'argent pour financer les réseaux de chargement ? ». Beaucoup d’interrogations et d’inquiétude pour le groupe PSA, et aussi certainement chez de nombreux constructeurs européens.



Tags : PSA

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »










Rss
Twitter
Facebook