Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Réforme du marché du travail : des « règles plus sévères » pour atteindre le plein emploi





Le 18 Janvier 2024, par La rédaction

Six ans après le lancement de ses réformes sur le dialogue social en entreprise, Emmanuel Macron s'apprête à déployer un nouvel ensemble de mesures visant à réformer le marché du travail en France. L'objectif annoncé est d'atteindre le plein-emploi, avec des propositions axées sur la formation, l'assurance-chômage et un renforcement des conditions d'emploi.


Vers un renforcement des conditions d'emploi et de formation

Durant sa conférence de presse du début de l'année, Emmanuel Macron a annoncé l'introduction d'un Acte II dans la réforme du marché du travail initiée en 2017. Cette nouvelle phase, qui sera initiée dès le printemps, a pour but de stimuler la création et la reprise d'emplois, ainsi que d'améliorer l'accompagnement des chômeurs, notamment par la formation et des aides pratiques relatives au logement et au transport. Cette annonce intervient dans un contexte où les discussions sur l'emploi des salariés seniors et l'assurance-chômage restent des sujets prédominants.

Pour « inciter à la création ou à la reprise d'un emploi », le chef de l'État n'a pas hésité à évoquer « des règles plus sévères quand des offres d'emploi sont refusées ». Pas de quoi rassurer tous ceux qui avaient déjà trouvé que le précédent serrage de vis était allé trop loin.

Un marché du travail en ébullition

La mise en œuvre de ces réformes incombe à la nouvelle ministre du Travail, Catherine Vautrin. Son prédécesseur, Olivier Dussopt, avait déjà évoqué la nécessité d'un tel acte, soulignant l'importance d'une plus grande flexibilité, mobilité, anticipation, et simplification dans le marché du travail. 

Parmi les sujets de préoccupation figurent la durée de contestation judiciaire des licenciements et la question du dialogue social dans les entreprises dépourvues de syndicats. Emmanuel Macron a également exprimé le désir d'accélérer la formation des actifs pour répondre aux besoins du pays, suggérant des réformes potentielles dans l'enseignement professionnel et universitaire.

La nouvelle réforme envisagée par le président de la République vise à résoudre des problématiques actuelles du marché du travail, notamment le manque de main-d'œuvre dans des secteurs clés comme l'agriculture, la restauration, l'artisanat, mais aussi des domaines d'avenir comme le nucléaire et le numérique. 




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook