Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Regain modeste de la mobilisation contre la réforme de la SNCF





Le 12 Juin 2018, par

La journée de colère cheminote organisée ce mardi 12 juin par les syndicats de la SNCF n'est pas réellement parvenue à relancer la mobilisation contre la loi sur la réforme ferroviaire, en passe d'être votée à l'Assemblée puis au Sénat.


Le taux de grévistes relevé par la SNCF a été de 17,63%. Un résultat légèrement supérieur à la moyenne enregistré durant les précédents jours du conflit, mais bien loin de la précédente « journée sans cheminots » du 14 mai, où les grévistes avaient été 27,58%. Les syndicats souhaitaient pourtant une mobilisation « massive » de leurs troupes, et d'une certaine manière les chiffres par catégorie de personnels sont effectivement meilleurs : 53,4% chez les conducteurs, 45,5% de contrôleurs et 21,3% d'aiguilleurs. Mais même là, les résultats sont moins bons que le 14 mai qui avait vu près de 75% de conducteurs en arrêt de travail.

Le timing joue contre la mobilisation. La commission mixte paritaire, qui a rapproché les versions du texte voté par l'Assemblée et le Sénat, a rendu sa copie ce lundi. Il ne reste plus qu'à l'adopter dans les deux chambres, ce qui sera fait avant la fin de la semaine. Il ne reste plus rien à négocier, la pression se portant maintenant sur les négociations autour de la future convention collective qui entrera en vigueur en 2020 pour les nouveaux embauchés à la SNCF.

Malgré tout, certains syndicats tournent autour de l'idée de poursuivre le conflit au-delà de la fin du mois de juin, qui devait pourtant voir l'arrêt de cette mobilisation « perlée », deux jours d'arrêt de travail tous les cinq jours. Toutes les organisations ne suivront pas ce mot d'ordre, cependant. 


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : SNCF

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook