Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Renationalisation d'EDF : le régulateur de la Bourse impose un délai





Le 8 Décembre 2022, par François Lapierre

La renationalisation d'EDF prendra plus de temps que prévu. L'Autorité des marchés financiers a décidé de proroger l'offre publique d'achat de l'État à une date non spécifiée.


Une renationalisation d'EDF contestée

L'Autorité des marchés financiers (AMF) devait donner le 22 décembre un avis de conformité sur l'offre de renationalisation d'EDF. Mais le régulateur a décidé de proroger l'offre publique, en attente de la décision de la cour d'appel de Paris. L'État doit procéder au rachat des quelque 14% du capital manquant (il en détient 86,2%). Pour pouvoir sortir l'énergéticien de la Bourse, il lui en faut au moins 90%.

Problème : les petits actionnaires et les actionnaires-salariés se sont rebiffés. Depuis le début de l'année, ils multiplient les recours en justice, estimant que le prix proposé par les pouvoirs publics pour racheter les titres est trop bas (12 euros par action). Le tribunal de commerce de Paris avait rejeté un recours en urgence le 10 novembre dernier. L'AMF avait ensuite donné son aval au projet le 22 novembre.

Le calendrier de l'opération bousculée

Néanmoins, un recours a été déposé le 2 décembre devant la cour d'appel de Paris. Le régulateur de la Bourse ne peut faire autrement que de repousser la validation de l'offre de l'État. L'AMF a cette capacité pendant la durée de l'offre : « Une nouvelle information sera publiée pour faire connaître le calendrier modifié », précise l'autorité.

La renationalisation d'EDF est une procédure cruciale non seulement pour la relance de l'entreprise, endettée jusqu'au cou, qui va ainsi bénéficier de la signature pleine et entière de l'État pour financer son développement. C'est également une étape essentielle pour le programme de développement du nucléaire qui permettra à la France de conserver sa souveraineté énergétique. Mais auparavant, il est impératif de réussir l'OPA…



Tags : EDF

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook