Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Renault, Nissan et Mitsubishi : gros investissement à venir dans l'électrique





Le 24 Janvier 2022, par François Lapierre

L'électrification à marche forcée, dans l'industrie automobile, force les constructeurs à mettre en place de grandes plateformes de production communes. Ce sera le cas pour l'alliance Renault Nissan Mitsubishi qui prévoit de lourds investissements.


Une alliance électrique vers 2030

Renault, Nissan et Mitsubishi, engagés au sein d'une alliance commune, devraient annoncer ce jeudi un nouvel investissement massif dans l'électrique, selon Reuters. Il s'agit, rien de moins, que de tripler l'effort déjà consenti par les trois constructeurs pour produire des véhicules électriques. Ce plan, baptisé « Alliance to 2030 », viserait en effet à injecter 20 milliards d'euros dans ce domaine au cours des cinq prochaines années.

Ces 20 milliards s'ajouteraient aux 10 milliards déjà investis dans l'électrification du catalogue des trois constructeurs. L'ambition est de partager une même vision de l'électrique et de la mobilité connectée, via une « coopération intensifiée », entre ces entreprises qui ont déjà l'habitude de travailler ensemble. Au travers de ce plan, ce sont plus de 30 nouveaux véhicules électriques qui pourraient être produits sur cinq plateformes communes.

Cinq plateformes pour 30 véhicules

Ces plateformes couvriraient 90% des véhicules électriques que les trois constructeurs automobiles comptent développer dans les prochaines années, et qui se retrouveront sur les routes d'ici 2030. Quatre plateformes ont d'ores et déjà été développées, dont une qui sera mise à contribution pour la Mégane EV (Renault) et le Ariya (Nissan).

Une seconde plateforme est déjà utilisée pour produire des modèles de Nissan et de Dongfeng, partenaire chinois du groupe Renault. Elle est donc dédiée à des véhicules moins chers mais aussi plus basiques. Enfin, deux autres plateformes sont utilisées pour assembler des véhicules utilitaires légers et produire des « kei cars », ces modèles compacts appréciés au Japon.



Tags : automobile

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook