Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Renault : après la démission de Carlos Ghosn, nomination de Jean-Dominique Senard





Le 24 Janvier 2019, par La Rédaction

Journée agitée pour le groupe Renault : Carlos Ghosn, toujours incarcéré au Japon, a démissionné de son poste de président ; il a été remplacé par Jean-Dominique Senard, patron de Michelin.


Après avoir pris acte de la démission de Carlos Ghosn de son poste de président, le conseil d’administration a voté pour désigner un successeur. C’est donc Jean-Dominique Senard, patron de Michelin depuis 2012, qui prend la tête du constructeur automobile. Son nom circulait depuis quelques semaines, il a donc été confirmé pour prendre le fauteuil de celui qui dirigeait Renault depuis 2005. Carlos Ghosn est en détention au Japon depuis mi-novembre, la justice du pays lui reprochant des malversations financières. Thierry Bolloré conserve quant à lui son poste de directeur général du groupe, qu’il occupe depuis le 19 novembre.

Jean-Dominique Senard devient donc le 11e président de l’histoire de Renault. À 65 ans, il cédera sa place de patron de Michelin au mois de mai, il pourra ainsi se consacrer pleinement à Renault. Celui qui aurait pu succéder à Pierre Gattaz à la tête du Medef — la limite d’âge fixée à 65 ans ne lui a pas permis — est souvent présenté comme un « patron social » chez Michelin. Malgré tout, il a beaucoup œuvré pour assouplir l’organisation du travail, mais c’était pour préserver les sites de l’entreprise sur le sol français.

Chez Renault, la direction exécutive sera assurée par Thierry Bolloré, qui va gérer le groupe au jour le jour. Jean-Dominique Senard va se charger du long terme, des orientations que doit prendre le groupe automobile. Son premier dossier brûlant sera l’Alliance Renault-Nissan, mise à mal par le départ précipité de Carlos Ghosn. La tension est de mise avec le partenaire japonais qui veut renforcer son poids dans l’attelage. 



Tags : Renault

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook