Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Renault complètement grippé par la crise des composants





Le 22 Octobre 2021, par François Lapierre

La pénurie de semi-conducteurs continue d'affecter grandement l'activité de Renault. Le groupe automobile a encore réduit la voilure de sa production pour cette année, et prévoit même une aggravation de la situation.


Une production en baisse

À quelques exceptions près, c'est toute l'industrie automobile qui souffre de la pénurie de composants. Une partie de la production est paralysée par les difficultés d'approvisionnement des semi-conducteurs, qui sont majoritairement fabriqués dans des pays asiatiques où le Covid est toujours très actif. La hausse brutale de la demande liée à la levée des restrictions sanitaires n'arrange rien. Le groupe Renault est particulièrement concerné par cette chaîne d'approvisionnement grippée.

Le constructeur automobile a ainsi revu à la hausse le nombre de véhicules qui ne pourront pas sortir de ses usines cette année à cause de cette crise : 300.000 unités, c'est un tiers de plus que ce qui était auparavant prévu. Et ce chiffre pourrait même être revu à la hausse d'ici 2021, puisqu'on parle même d'une perte de production allant jusqu'à 500.000 véhicules ! De quoi lourdement affecter les comptes de l'entreprise et sa capacité de rebondir après la crise sanitaire.

Des usines Renault à l'arrêt

La situation est telle que Renault a dû fermer plusieurs usines, comme celle de Sandouville (Seine-Maritime), qui compte 1.900 salariés et 700 intérimaires : le site est au chômage technique depuis la semaine dernière. Elle devrait relancer sa production le 2 novembre. L'usine Sovab, en Meurthe-et-Moselle, est elle aussi à l'arrêt pour cette semaine. Au-delà, ce sont la moitié des lignes de production européennes du constructeur qui sont fermées !

À la décharge de Renault, la situation concerne l'ensemble des constructeurs automobiles. IHS Market estimait que 11 millions de véhicules ne seraient pas produits cette année en raison de cette crise qui, à l'heure actuelle, ne concerne toujours pas Tesla : le groupe américain spécialiste de l'électrique a accumulé des ventes à hauteur de 13,7 milliards de dollars au troisième trimestre, du jamais vu dans son histoire.



Tags : renault

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"













Rss
Twitter
Facebook