Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Renault et Nissan : des négociations pour retrouver Fiat Chrysler sur la route





Le 3 Septembre 2019, par François Lapierre

Les discussions ont repris entre Renault et Nissan pour le rééquilibrage de l'Alliance. Le constructeur français serait prêt à faire un effort, en échange de plusieurs concessions de la part du groupe japonais.


Renault possède 43% du capital de Nissan. Une situation dénoncée depuis des années par le constructeur japonais, qui réclame une baisse de la participation du groupe français. Cela pourrait arriver… mais Nissan doit se tenir prêt à faire des concessions à son partenaire de l'Alliance. À commencer par l'utilisation des batteries Renault dans les véhicules Nissan vendus en Asie. Une manière d'imposer les technologies du constructeur hexagonal sur un marché réputé difficile. Mais ce n'est pas tout : Renault souhaite également reprendre les discussions avec Fiat Chrysler. Un rapprochement qui a capoté une première fois au printemps, mais qui pourrait revenir sur la table.

Jean-Dominique Sénard, le patron de Renault, souhaite visiblement reprendre ce dossier qui aurait permis de créer un géant de l'industrie automobile avec 8,7 millions de véhicules écoulés chaque année. De quoi aussi protéger Renault alors que le groupe a connu un premier semestre difficile. Le patron de Fiat Chrysler, Mike Manley, n'a pas fermé la porte à une fusion, « si les circonstances devaient évoluer ». Or, c'est exactement ce qui est en train de se passer.

Renault pourrait arracher à son partenaire des marges de manœuvre pour se rapprocher du constructeur Italo-américain. Dans un communiqué commun, Bruno Le Maire et son homologue japonais Hiroshige Seko ont une fois encore affirmé leur soutien dans l'Alliance. Les deux ministres de l'Économie demandent aux groupes de renforcer leur compétitivité et leur coopération. 




Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​« L’Etat ne peut pas se transformer en « père fouettard » et réguler avec des mesures très restrictives les acteurs innovants de l’économie collaborative »

"Les collectivités territoriales sont nos partenaires privilégiés." Carmen Munoz, Directrice Générale de Citelum

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?










Rss
Twitter
Facebook