Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Renault et Nissan en mauvaise position sur le marché français





Le 2 Août 2019, par

Le marché automobile français est toujours en convalescence. Les immatriculations neuves ont reculé de 1,8% au mois de juillet : le bilan des constructeurs tricolores est contrasté.


Le groupe PSA a fait preuve d'une belle résilience au mois de juillet, avec une croissance des ventes de 4% pour l'ensemble des marques de l'entreprise. Citroën est en forme avec une progression de 12,8%, un excellent résultat qui tient au succès des deux nouveaux SUV de la marque, les C3 et C5 Aircross. Peugeot bénéficie d'une petite poussée des ventes de 0,6%. La nouvelle 208 devrait permettre à la marque au lion de regagner davantage de couleurs. Pour Renault, le bilan du mois de juillet est beaucoup moins bon : les ventes ont reculé de 9,7% sur le marché français.

La marque au losange déprime, avec un recul de 14% des immatriculations neuves. La low cost Dacia permet au groupe de ne pas complètement sombrer, elle affiche une croissance de 1,5%. La vraie inquiétude concerne Nissan, principal partenaire de Renault dans l'Alliance. Les ventes du constructeur japonais ont plongé de plus de 58% ! Nissan doit composer avec une gamme vieillissante, qui tire la marque vers le bas, que ce soit en France ou ailleurs dans le monde, y compris au Japon. Nissan a récemment annoncé la suppression de 12 500 postes pour redresser ses comptes.

D'autres marques étrangères signent de belles performances. C'est le cas de BMW avec une croissance des ventes de 13,5% : Mini est particulièrement bien orienté avec une progression de 37%. Daimler profite également de l'appétit des conducteurs français (+19%). Sur un registre plus abordable, Hyundai-Kia bénéficie d'une croissance des ventes de 13,8%. Toyota peut aussi se réjouir d'une progression de 12,5%.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : automobile

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook