Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Renault et Nissan officialisent leur nouvel accord pour l'alliance





Le 31 Janvier 2023, par François Lapierre

C'est désormais officiel, Renault et Nissan sont tombés d'accord sur les termes d'un nouvel accord qui relance l'alliance… à moins qu'il l'enterre définitivement.


Une entente difficile

Après des mois de négociations difficiles, les groupes Renault et Nissan ont fini par trouver un terrain d'entente concernant l'alliance que les deux constructeurs automobiles forment avec Mitsubishi. Les conseils d'administration des entreprises devraient se tenir dans la semaine et le 6 février, à Londres, une conférence sera organisée avec des analystes financiers. Il s'agit d'acter en public les termes de ce nouvel accord.

Comme le souhaitait ardemment Nissan, la participation du groupe français au sein du capital du Japonais baisse franchement. Elle passe de 43,4% du capital à 15% seulement, le même niveau que la participation de Nissan dans Renault. Et cela concerne aussi les droits de vote : ce faisant, Nissan parvient à se sortir de la tutelle qu'exerce Renault depuis 1999, quand il s'agissait de redresser le constructeur nippon alors au bord de la faillite.

Renault et Nissan au même niveau

Du côté de Nissan, on parle ouvertement de « divorce » et d'un détricotage en règle de l'alliance. Mais Renault avait besoin du feu vert de son partenaire pour mener à bien ses propres projets, et notamment Ampere, la division en charge des véhicules électriques, et Horse qui s'occupe des voitures à moteur thermique. Des questions se sont posées concernant le partage des brevets et de la propriété intellectuelle de Nissan.

Luca de Meo, le patron de Renault, a proposé une dizaine de projets industriels à Nissan, mais on ignore encore sur combien de ces projets les deux entreprises ont fini par s'entendre. Ce qui est sûr c'est qu'elles vont collaborer dans trois zones géographiques : l'Europe, l'Inde et l'Amérique latine. Ainsi, Nissan va produire sa Micro à Douai, sur le site où Renault fait déjà rassembler sa R5 électrique. Mitsubishi produira deux véhicules dans les usines espagnole et turque de Renault. La collaboration n'est donc pas morte, mais les relations ont retrouvé l'équilibre.



Tags : Nissan

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"













Rss
Twitter
Facebook