Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Renault et Volkswagen ne travailleront pas ensemble sur la Twingo électrique





Le 21 Mai 2024, par Aurélien Delacroix

Coup de théâtre dans l'industrie automobile européenne : Renault et Volkswagen ont mis fin à leur partenariat pour le développement de la future Twingo électrique. Ce projet annoncé en novembre dernier visait à lancer un modèle électrique abordable à moins de 20.000 euros d'ici 2026. Les deux géants de l'automobile n'ont pas réussi à s'entendre sur les termes de la collaboration, mettant ainsi un terme à des mois de discussions.


Des négociations infructueuses entre Renault et Volkswagen

En février, Renault avait dévoilé être en pourparlers avec Volkswagen pour partager la production de la nouvelle Twingo électrique, une initiative perçue comme un moyen de démocratiser le véhicule électrique. Cependant, malgré des discussions avancées, les deux constructeurs n'ont pas réussi à conclure un accord. « Au final, les deux groupes n'ont pas réussi à se mettre d'accord », a confirmé une source proche du dossier à Reuters.

Les divergences portaient principalement sur le partage des coûts et la localisation des pièces. « A chaque fois que vous soulevez une pierre sur ce genre de projet, il y a un problème. Il faut se mettre d'accord sur le partage des coûts, la localisation des pièces… C'est très compliqué », a ajouté une autre source. Volkswagen a finalement décidé de développer en interne son propre véhicule, visant un modèle plus petit et abordable que l'ID.2 pour 2027.

La Twingo électrique n'est pas morte

L'abandon de cette collaboration marque un coup dur pour les deux groupes. Un partenariat entre Renault et Volkswagen aurait été une première pour deux constructeurs généralistes européens dans le segment des petites citadines. Luca de Meo, directeur général de Renault, avait régulièrement plaidé pour une coopération industrielle européenne, à l'image d'Airbus dans l'aéronautique.

« C'était une belle histoire pour l'industrie européenne, ça aurait pu poser les bases d'un Airbus (…) en face des Chinois », a commenté une source. Malgré cet échec, Renault reste optimiste quant à l'avenir de la Twingo électrique. Luca de Meo a déclaré que Renault pourrait se passer de partenaire et qu'il prévoit de vendre « beaucoup » de Twingo.

Lors de l'assemblée générale de Renault, Luca de Meo a évoqué la possibilité de produire la prochaine génération de Twingo à l'usine Revoz en Slovénie, où est assemblée l'actuelle Twingo. Il a également laissé entendre que le projet Twingo reste ouvert à d'autres partenaires, potentiellement au sein de l'alliance Renault-Nissan-Mitsubishi.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook