Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Renault et le groupe PSA à l’assaut du marché de l’autopartage à Paris





Le 4 Juillet 2018, par

La mort programmée d’Autolib’ en Île-de-France attire les convoitises. Renault et le groupe PSA ont ainsi annoncé le lancement prochain de leurs propres services d’autopartage.


La mairie de Paris et Renault ont annoncé ce mercredi 4 juillet un accord pour le lancement d’un nouveau service d’autopartage à Paris et en Ile-de-France. Mais contrairement au contrat pluri-annuel avec le groupe Bolloré dénoncé par les élus franciliens, le partenariat avec le constructeur automobile est « sans exclusivité » : d’autres services pourront donc se lancer sur les routes parisiennes et franciliennes. En ce qui concerne Renault, le modèle est celui du « free floating » : contrairement aux Autolib’, il n’est pas nécessaire de laisser ou de prendre une voiture à un endroit spécifique.

 

C’est l’opérateur qui se chargera de recharger la batterie des véhicules — en l’occurrence des Zoé, Twizy et Kangoo —, les utilisateurs se contentant de repérer les véhicules disponibles au plus près de chez eux. Le tout se déroule via une application mobile ; quant au prix du service, il est encore au secret : ce sera une « surprise », promet Renault, qui n’imposera pas d’abonnement. D’ici à 2019, le constructeur automobile veut déployer plus de 2 000 véhicules électriques à Paris et en Ile-de-France.

 

Autre constructeur à dévoiler ses cartes aujourd’hui : le groupe PSA. Le groupe a l’intention de proposer en « free floating » 500 véhicules Peugeot et Citroën, à partir du troisième trimestre 2018. Le constructeur a lancé il y a un an le service Free2Move, qui opère déjà dans dix pays et qui compte plus d’un million de clients se partageant 65 000 voitures. De quoi rassurer les utilisateurs Autolib’ qui craignaient de se retrouver sans voitures...



Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : autolib

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook