Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Renault se lance dans la production de voitures Mitsubishi





Le 6 Novembre 2013, par

Une coopération qui approfondit encore plus l'accord entre Nissan et le constructeur japonais. Dans le futur, les trois groupes automobiles vont partager leurs technologies sur le véhicule électrique.


Renault va céder deux modèles de berlines commercalisées sous la marque Mistubishi.
Renault va céder deux modèles de berlines commercalisées sous la marque Mistubishi.
La stratégie de mutualisation des coûts entre Renault et Nissan ajoute désormais une corde de plus à son arc. Le constructeur français et son allié japonais ont annoncé mardi la mise en place d'une coopération avec Mitsubishi. A ce sujet, une lettre d'intention a été signée le mois dernier, et prévoit notamment différents plans de collaboration, tout en excluant un rapprochement sur le plan du capital.

Cette collaboration a pour principal but d'approfondir l'actuel accord qui lie Nissan et Mitsubishi, partenaires depuis 2011, au sein de NKMV, une coentreprise basée sur les kei-cars, des petites voitures très populaires au Japon. Au sein de cette nouvelle structure, les deux constructeurs vont désormais développer des véhicules électriques, un développement qui passe par le partage de technologies.

Mais la nouveauté vient de chez Renault. Le constructeur automobile français va s'associer à cette collaboration, puisque deux nouveaux modèles de berlines issus de la gamme Renault vont être commercialisés à la suite de cet accord, sous la marque Mitsubishi. Le premier modèle devrait être produit dans l'usine Renault-Samsung, en Corée du Sud, et destiné aux marchés des Etats-Unis et du Canada.

Ce rapprochement ne sera pas opérationnel avant 2017, d'après les informations de chez Renault. Il devra notamment permettre à Mitsubishi de réaliser d'importantes économies.


Jean-Baptiste Le Roux
Jean-Baptiste Le Roux est journaliste. Il travaille également pour Radio Notre Dame, en charge du... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook