Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Renault toujours sur la voie de la montée en gamme





Le 25 Avril 2016, par

La montée en gamme : c’est le Saint Graal poursuivi par Renault depuis toujours, mais l’entreprise est toujours perçue comme un constructeur automobile d’entrée/milieu de gamme. Cette malédiction prendra-t-elle fin avec le Koleos II ?


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Présenté durant le salon de l’automobile de Pékin, ce SUV familial a pour ambition de placer Renault sur la carte du haut de gamme. une fois de plus : l’an dernier, le constructeur avait déjà tenté sa chance avec le Kadjar, le monospace Espace, et la berline Talisman. Malgré cette débauche d’efforts, on ne peut pas dire que l’image de Renault soit elle aussi montée en gamme.

Malgré tout, à force d’essayer, la perception des choses finira peut-être par  s’améliorer. Le Koleos II fait partie de cette stratégie, dans laquelle Nissan joue un rôle important. Le SUV partage en effet 80% de ses pièces avec le X Trail du constructeur japonais. Une synergie indispensable entre les deux alliés, qui leur permet de réaliser des économies d’échelle très importantes.

Renault n’en a d’ailleurs pas terminé avec sa montée en gamme. Le groupe automobile compte bien poursuivre sur cette lancée, dans un secteur où les marges sont plus importantes. Et puis, pour compter dans le monde, il faut être présent sur ce segment qui génère 50% des profits de l’industrie.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : renault

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook