Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Renault : une plus-value potentielle de 6 millions d’euros pour Carlos Ghosn





Le 28 Décembre 2016, par

Une fois encore, la rémunération de Carlos Ghosn fait polémique. Il ne s’agit pas cette fois du salaire du patron de Renault Nissan, mais de plus-value potentielle qu’il pourrait réaliser au travers de stock-options.


Ces stock-options lui ont été attribuées dans le cadre de sa rémunération variable. La plus-value est susceptible d’atteindre les 6 millions d’euros… De quoi remettre une fois encore sur le devant de la scène la question des émoluments des patrons. Carlos Ghosn est de nouveau au centre de la polémique, après avoir touché plus de 16 millions d’euros au titre de l’exercice 2015-2016.

Le PDG du constructeur automobile, qui cumule les casquettes (Renault, Nissan, et désormais Mitsubishi) a décidé d’exercer ses options d’achat d’actions le 16 décembre, d’après une déclaration à l’AMF le gendarme de la Bourse. Carlos Ghosn a acquis un total de 132 720 actions au prix de 37,43 euros pièce. Avec un cours de l’action Renault fixé à 85,34 euros, c’est une plus-value potentielle de 6,36 millions d’euros qui l’attend. Faut-il encore qu’il revende ces actions, ce qu’il n’a pas fait.

Malgré tout, le montant de cette plus-value fait évidemment polémique, que ce soit du côté des politiques ou des syndicats. Et ce, alors qu’un accord sur l’emploi et la flexibilité doit être signé en début d’année… L’entreprise a connu 9 200 départs sur les trois dernières années, pour 3 000 embauches.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : renault

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook