Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Reprise sous tension pour le secteur de l'habillement





Le 9 Mai 2020, par La rédaction

Le secteur de l'habillement attend avec impatience et une certaine appréhension la fin des mesures de confinement. Les détaillants ont besoin de trésorerie et les stocks à écouler sont très importants.


2,5 milliards d'euros de stocks

La Fédération nationale de l'habillement a estimé que les magasins de vêtements avaient dans leurs stocks l'équivalent de 2,5 milliards d'euros de pièces à écouler urgemment. Dans les départements où le déconfinement pourra débuter dès le lundi 11 mai, les magasins vont pouvoir rouvrir, avec les mesures de protection sanitaire que la situation exige : gel hydroalcoolique, distanciation physique (il faut prévoir des files d'attente devant les boutiques), horaires restreints, et des dispositifs spécifiques. Dans de nombreuses boutiques, les vêtements essayés en boutique seront mis en « quarantaine » pendant quelques heures avant de retrouver les linéaires…

Le secteur de l'habillement comprend plus de 30.000 entreprises et représente 100.000 emplois directs. Son chiffre d'affaires annuel est de 12 milliards d'euros. Il est donc impératif de retrouver le plus rapidement possible le niveau d'activité d'avant la crise sanitaire. Mais ce ne sera pas si facile : Eric Mertz, le président de la FNH, indique en effet que selon les études comportementales, « le redémarrage se fera de manière faible et graduelle ».

Report des soldes d'été

C'est la raison pour laquelle la Fédération plaide pour un report des soldes d'été, ce qui permettrait aux détaillants de vendre leurs pièces à prix normal pendant quelques semaines supplémentaires. Eric Mertz prévient surtout que « la bataille des promotions va inexorablement nous traîner vers l'abîme et la faillite ». Le secteur aurait du mal à se remettre d'une guerre des rabais alors qu'il a déjà perdu 40% de son chiffre d'affaires cette année. 

Il reste plusieurs inconnues pour cette reprise d'activité. Les salariés seront-ils au rendez-vous ? Il est probable que plusieurs boutiques soient contraintes à des horaires plus réduits que prévu par manque d'employés, restés à la maison pour s'occuper des enfants. Et puis le sort de l'ouverture des centres commerciaux de plus de 40.000 m2 est en suspens : ils sont normalement autorisés à rouvrir, sauf arrêté du préfet.



Tags : habillement

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute

J’ai deux amours…

Institut Sapiens : « Les concessions autoroutières préservent l’intérêt général »

​Jean-Luc Favène, Directeur Général de Lissac : "Notre modèle de franchise à tout pour séduire indépendants et primo-franchisés"

Quand Wall Street revêt les ailes d’Icare













Rss
Twitter
Facebook