Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Restauration rapide : les emballages réutilisables, cibles des voleurs





Le 5 Janvier 2023, par François Lapierre

Depuis le 1er janvier, les enseignes de restauration rapide ont pour obligation de servir leurs clients dans des contenants « en dur » afin d'éviter le gaspillage. Pour certains clients collectionneurs, c'est une aubaine…


La vaisselle réutilisable intéresse les collectionneurs

Tous les fast-foods doivent désormais servir les clients qui mangent en salle, avec des emballages réutilisables. Plastique ou verre, c'est au bon vouloir de l'enseigne, mais après consommation, ces contenants doivent être lavés et remis dans le circuit du service. Une première mondiale imposée par la loi anti-gaspillage, qui attire les collectionneurs ! La tentation de ramener cette vaisselle griffée aux couleurs des marques est en effet très forte pour certains clients et pour les touristes.

Mais ce phénomène de vol d'emballages « en dur » est-il si sérieux ? MacDonald's France a affirmé au Parisien qu'il était encore trop tôt pour l'estimer précisément. L'enseigne a investi 100 millions d'euros pour la mise en œuvre de cette mesure, entre les contenants en eux-mêmes et les lave-vaisselle industriels à installer dans chacun des restaurants. 

La restauration rapide dans la pédagogie

Du côté de Burger King, qui a expérimenté la vaisselle réutilisable dans plusieurs points de vente l'an dernier, on indique que les vols étaient assez élevés au départ et puis, ils ont diminué au fil du temps. Les clients doivent s'habituer à cette nouveauté : chez McDonald's, des supports de communication et une signalétique spécifique ont été mis en place dans les restaurants, ainsi qu'un accompagnement par le personnel. De la pédagogie donc, et pour le moment, il n'est pas question de sévir.

En revanche, si dans les prochains mois, les vols continuaient à se maintenir à un niveau élevé (ce qui retirerait tout intérêt au principe même d'emballages réutilisables), alors les enseignes pourraient lancer un système de consigne : les repas pris en salle coûteraient plus cher mais une partie serait remboursée dès le retour de la vaisselle. Mais cette pratique est complexe à mettre en œuvre.




Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Les Arpents du Soleil: un vignoble normand dans la cour des grands

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence"

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook