Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Résultats annuels solides pour Airbus





Le 16 Février 2023, par Aurélien Delacroix

Si Airbus avance prudemment, le constructeur européen d'avions affiche tout de même de bons résultats et va verser un dividende plus élevé à ses actionnaires.


Un bénéfice net pour Airbus, des pertes sèches pour Boeing

Tous les voyants sont au vert sur le tableau de bord d'Airbus. L'an dernier, le géant européen de l'aviation a réalisé un chiffre d'affaires en hausse de 13% par rapport à 2021, à près de 59 milliards d'euros. Le résultat opérationnel ajusté (EBIT) a atteint 5,6 milliards d'euros (+16%), quant au bénéfice net, il progresse de 1% pour un total de 4,2 milliards. C'est bien plus convaincant que le rival américain Boeing, qui accuse de son côté une perte nette de 5 milliards de dollars.

« La solide performance financière de 2022 et notre confiance dans l’avenir nous amènent à proposer cette année le versement d’un dividende plus élevé », annonce Guillaume Faury, le président exécutif de l'entreprise. Les actionnaires bénéficieront d'un dividende porté à 1,8 euro par action, au lieu des 1,5 euro versé au titre de l'exercice 2021.

720 avions livrés en 2023

Pour 2023, les projections d'Airbus se veulent relativement prudentes. L'avionneur prévoit de livrer 720 avions : certes, c'est davantage qu'en 2022 (661 unités), mais cette cible n'est autre que celle que le groupe s'était fixé l'an dernier avant de l'abandonner en décembre. Il faut savoir que c'est lors de la livraison que les clients paient une grande partie de leur facture. L'EBIT ajusté devrait s'établir à 6 milliards. Guillaume Faury précise : « En 2023, nous nous focaliserons sur nos activités industrielles et sur la transformation à plus long terme de l’entreprise ».

Airbus doit monter en puissance en termes de production, ce d'autant que le carnet de commandes ne cesse de se remplir et que les clients attendent leurs avions. Le constructeur veut atteindre 65 modèles A320 par mois d'ici la fin 2024, puis 75 unités par mois en 2026. À l'origine, cette cadence de production des 75 avions mensuels devait intervenir courant 2025.



Tags : Airbus

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Mémoire des familles, généalogie, héraldique | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Culture | Prospective | Immobilier, Achats et Ethique des affaires | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "L’environnement est un sujet humanitaire quand on parle d’accès à l’eau" (2/2)

Tarek El Kahodi, président de l'ONG LIFE : "Il faut savoir prendre de la hauteur pour être réellement efficace dans des situations d’urgence" (1/2)

Jean-Marie Baron : "Le fils du Gouverneur"

Les irrégularisables

Les régularisables

Aude de Kerros : "L'Art caché enfin dévoilé"

Robert Salmon : « Voyages insolites en contrées spirituelles »

Antoine Arjakovsky : "Pour sortir de la guerre"











Rss
Twitter
Facebook