Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Retard de paiement : des amendes de plus de 500 000 pour trois entreprises





Le 6 Mai 2019, par

Ne pas respecter les délais de paiement aux fournisseurs peut coûter cher. Pour la première fois, trois entreprises vont devoir payer des amendes au-delà du demi-million d’euros.


Europe 1 rapporte que l’assureur MMA va payer 500 000 euros pour retards de paiement ; la branche française d’Eurotunnel écope d’une amende de 501 000 euros pour la même infraction ; les ciments Calcia vont régler l’amende la plus élevée : 670 000 euros. La législation a été revue pour alourdir les amendes infligées aux entreprises qui mettent trop de temps à payer les factures de leurs fournisseurs : le plafond maximal est passé de 375 000 euros à deux millions d’euros. Des amendes suffisamment dissuasives pour forcer la main des entreprises à respecter le délai de paiement. Il est habituellement de deux mois, mais trop souvent les factures sont payées en retard ce qui provoque de sérieuses difficultés de trésorerie pour de nombreuses PME.

Au-delà du montant important des amendes, c’est surtout l’image des entreprises fautives qui est en cause : en les nommant explicitement, le ministère de l’Économie pratique le « name and shame ». « Le but est d’abord d’atteindre la réputation de ces entreprises pour qu’elles bougent, mais aussi d’atteindre leur portefeuille, parce que l’on sait que ça les fait changer d’attitude », a expliqué Agnès Pannier-Runacher, la secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie. Une « stratégie payante », affirme-t-elle.

La secrétaire d’État estime cependant que c’est la « négligence » au sein de l’entreprise qui est responsable de ces retards de paiement. « Souvent, ce ne sont pas les dirigeants qui sont responsables ». Elle rappelle qu’une petite entreprise sur quatre rencontre des difficultés en raison des retards de paiement de leurs factures ; par conséquent, le gouvernement veut faire en sorte que la question du paiement dans les temps soit « important » pour tout dirigeant.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »










Rss
Twitter
Facebook