Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Retards et annulations en pagaille pour les TGV en 2018





Le 20 Avril 2019, par

Les usagers des TGV n’ont pas eu la vie facile l’an dernier. Les retards et annulations de trains ont été particulièrement élevés en 2018, en raison de la grève du printemps mais pas seulement.


Le rapport annuel de l’Autorité de la qualité de service dans les transports (AQST) ne fait pas de quartier et rhabille la SNCF pour l’hiver. L’an dernier, les TGV ont subi de nombreuses annulations et retards. Pour les annulations, il s’agit même de la « pire année » depuis 2012, avec un taux de 7,8%… contre 1% seulement en 2017. Quant aux retards, le taux s’établit à 17,8%, c’est 2,4 points de plus que l’année précédente. Une des principales explications tient dans la grève perlée contre la réforme ferroviaire, qui a provoqué d’importantes perturbations dans la circulation des trains.

Le mouvement a surtout eu un impact fort sur les annulations de trains, relève l’AQST. En revanche, la grève a eu moins de conséquences sur le taux de retard. Les intempéries ont également provoqué des difficultés de circulation des TGV : en février, des chutes de neige importantes dans le nord de la France ; et à l’automne dernier, des inondations dans l’Aude. La SNCF n’est bien sûr pas responsable des conditions météo. Par contre, elle se doit de garantir une bonne maintenance de ses infrastructures.

La panne géante qui a touché la gare Paris-Montparnasse le 27 juillet dernier montre que les investissements sont décidément indispensables pour maintenir le réseau. Cette panne a un impact fort sur les lignes Montparnasse-Le Mans (32% des TGV ont connu au moins six minutes de retard) et Montparnasse-Saint-Pierre-des-Corps (la troisième liaison la plus touchée par les retards). La SNCF a fait savoir ce vendredi que seuls 8,5% des TGV étaient arrivés avec du retard depuis le début de l’année.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : sncf

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur



Les entretiens du JDE

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »

« Accueillir c’est protéger ! » par Frédéric Giqueaux

Karine Schrenzel, PDG des 3 Suisses : « L’envie d’entreprendre est un sentiment que j’ai toujours porté en moi »










Rss
Twitter
Facebook