Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Retraites : les Français ne veulent pas travailler davantage pour financer la dépendance





Le 25 Mars 2019, par François Lapierre

Dans leur grande majorité, les Français aimeraient partir à la retraite… à 60 ans, soit deux ans de moins que l’âge légal.


Le sondage Harris Interactive pour Le Figaro, RTL et TF1/LCI montre que pour 61% d’entre eux, les Français ne sont pas prêts à travailler plus longtemps pour financer la prise en charge de la dépendance. Cette question, qui préoccupe 82% des répondants, sera pourtant au cœur d’une réflexion sur le financement du grand-âge qui débouchera sur un projet de loi d’ici la fin de l’année. Parmi les pistes envisagées par le gouvernement, l’allongement de la durée du travail.

 

Edouard Philippe a déclaré la semaine dernière que la question se pose de savoir s’il faut travailler « plus longtemps » pour que le fruit de ce travail plus long finance les besoins « considérables » en matière d’investissement et de prise en charge de la limitation du reste à charge. Une question « parfaitement valide », mais qui ne fait pas les affaires des Français. Les personnes ayant répondu au sondage indiquent qu’elles s’opposent non seulement au report de l’âge de départ à la retraite, mais aussi à un allongement de la durée du travail (cotiser davantage de trimestres).

 

Dans ces conditions, difficile de savoir comment les besoins en termes de prise en charge du grand-âge pourront être financés. Pour ce qui concerne le départ à la retraite, plus de 8 Français sur 10 pensent qu’ils partiront à la retraite après 61 ans, 45% à plus de 65 ans. Le rêve de partir en retraite à 60 ans s’efface devant les réalités.




Tags : retraites

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook