Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Retraites : un système de bonus/malus avec un « âge pivot » à 64 ans





Le 10 Juin 2019, par

L’objectif du gouvernement de pousser les Français à travailler plus longtemps pourrait passer par un système de bonus/malus une fois passé le cap de l’âge légal de départ à la retraite.


Le principe tel que révélé par Challenges (mais qui n’a pas été confirmé par le gouvernement) est le suivant : une « borne d’âge » est fixée à 64 ans. Les actifs qui partiront en retraite entre 62 et 64 ans toucheraient une pension moindre, alors que ceux qui partiraient au-delà des 64 ans bénéficieraient d’un bonus. Ce pivot à 64 ans, qui complèterait le système de retraite à points, aurait reçu le feu vert à la fois de Matignon et de l’Élysée, assure la publication. L’avantage de ce dispositif est qu’il ne touche pas à l’âge de départ à la retraite légal, qui resterait donc à 62 ans.

 

Néanmoins, on assure qu’il n’y a pas encore d’arbitrage à ce stade, selon l’entourage de Jean-Paul Delevoye, le haut commissaire à la réforme des retraites. Ce dernier doit présenter les conclusions de son rapport cet été au Premier ministre. Charge ensuite à Matignon et au gouvernement de suivre ou pas les propositions données dans le document, fruit de discussions avec les syndicats et le patronat.

 

Emmanuel Macron s’est dit en faveur du maintien de l’âge de départ à la retraite à 62 ans. En revanche, le chef de l’État souhaite allonger la durée des cotisations afin de conserver le système de retraite tel qu’on le connaît. Agnès Buzyn, la ministre de la Santé, avait expliqué début mai que si des Français ne partaient pas à la retraite à 63 ou 64 ans, le système ne serait pas équilibré financièrement.



Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Retraite

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook