Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Retraits massifs sur les livrets A en septembre





Le 22 Octobre 2013, par

Il n'y a pas de miracle : seul un français sur trois arrive à épargner selon une étude parue récemment. Les autres puisent dans leurs réserves pour faire face aux dépenses courantes, ou… aux impôts.


Retraits massifs sur les livrets A en septembre
Résultat, en septembre, la décollecte sur le livret A représente la somme rondelette de 1,56 milliard d'euros. C'est la première fois depuis trois ans que le livret A subit une telle désaffection, aggravée par la baisse du taux, passé de 1,75 à 1,25 cet été.

Mais si la baisse du taux avait conduit la collecte en faveur du livret A à afficher un très modeste 50 millions d'euros de solde, 1,5 milliard d'euros de décollette en un mois est un chiffre énorme, quand la collecte moyenne mensuelle est justement de 1,3 milliard, en solde positif.

Si l'on ajoute le fait que le nouveau gouvernement socialiste avait annoncé avec insistance que la hausse des plafonds de dépôt sur le livret A devrait lui profiter, on se dit qu'il y a un bug. La collecte du livret A depuis le début de l'année est en effet en recul d'1,5 milliard là encore par rapport à la même période de 2012.

Autre paramètre inquiétant : les contrats d'assurance vie n'ont pas servi de placement de substitution aux français qui ont boudé le livret A. Cela prouve que les sommes retirées des livrets ont servi soit à consommer, soit, plus probablement, à honorer les tiers provisionnels appelés en octobre.

Les chiffres de la collecte du livret A sur octobre seront scrutés avec soin par les spécialistes. Une seconde décollette serait un véritable signal d'alarme : l'épargne des Français est en effet indispensable au financement de l'économie réelle. Si la masse d'épargne disponible devait baisser ou même seulement stagner, les banques et organismes comme la caisse des Dépôts utilisant les dépôts des particuliers pour garantir des crédits (immobiliers, à l'investissement) pourraient brutalement durcir encore un peu plus leurs offres de prêts...






Jean-Baptiste Giraud
Jean-Baptiste Giraud est journaliste économique, passé par Radio France, BFM, LCI, TF1 et... En savoir plus sur cet auteur


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF

Pierre Bergounioux : « Les gouvernements, de droite comme de gauche, ont accompli le tour de force, depuis un demi-siècle, de ne rien changer à l’ordre des choses »

Marc Lazar : « La peuplecratie, c’est l’idée que la souveraineté du peuple est sans limites ».

Guillemette Devernois : « Maladies rares : Il faut s’emparer des avancées de la recherche scientifique »

« Appel à la guérilla mondiale »

Nicolas Pham, cofondateur de Beaubleu : « la Maison aux aiguilles rondes »









Rss
Twitter
Facebook