Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Royaume-Uni : Toblerone diminue le nombre de triangles de sa fameuse barre de chocolat





Le 8 Novembre 2016, par

Cela risque bien de devenir le symbole du Brexit ! Toblerone, la fameuse barre de chocolats haut de gamme surmontée de triangles, a dû revoir la forme de la confiserie pour les clients britanniques.


Conséquence : les triangles sont plus espacés, provoquant la colère des consommateurs anglais. La société Mondelez, qui fabrique Toblerone, a réduit le poids de sa barre de chocolat de 10% environ : la barre de 400 grammes ne pèse plus que 360 grammes, celle de 170 grammes perd 20 grammes. Il s’agissait pour le chocolatier de ne pas augmenter ses prix outre Manche.

Mondelez n’a pas invoqué le Brexit et la chute de la livre sterling pour cette réduction du poids (et des triangles) de son fameux produit. C’est le coût des matières premières, en hausse, qui a poussé l’industriel de l’agro-alimentaire à agir ainsi, assure-t-il. Sur sa page Facebook, l’entreprise explique avoir supporté cette montée des coûts tant qu’elle a pu en rognant ses marges, mais pour conserver un prix abordable dans les rayons, il importait d’augmenter l’espacement entre les triangles, d’un demi-centimètre.

Les consommateurs britanniques ont immédiatement rejeté cette justification, la qualifiant de ridicule, voire de stupide. Beaucoup demandent à Mondelez de revenir sur sa décision, en augmentant les prix sans réduire le nombre de triangles. Après tout, Toblerone est un chocolat premium consommé par des ménages plutôt aisés, qui peuvent supporter une hausse des prix.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : brexit

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »









Rss
Twitter
Facebook