Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Royaume-Uni : une taxe de 2% sur les revenus des GAFA





Le 31 Octobre 2018, par

Le Royaume-Uni pourrait être le premier pays en Europe à imposer aux grandes entreprises internet une taxe sur leur chiffre d'affaires. Un projet qui devrait être mis en place à partir d'avril 2020.


Cette taxe de 2% sur le chiffre d'affaires vise clairement les géants du numérique et des technologies, à l'instar d'Amazon, Google, Apple ou encore Facebook. Le gouvernement britannique a mis en place des garde-fous pour ne pas toucher les start-ups : pour qu'une entreprise soit frappée de cette taxe, il faut d'une part qu'elle soit bénéficiaire, et d'autre part qu'elle réalise un chiffre d'affaires mondial d'au moins 500 millions de livres (561 millions d'euros). Cette taxe devrait rapporter 400 millions de livres (450 millions d'euros) par an lorsqu'elle sera en vigueur, c'est à dire en avril 2020.

Le Royaume-Uni met ainsi en œuvre une disposition souhaitée par l'Union européenne depuis des mois, mais qui se heurte à l'opposition de plusieurs États membres à commencer par l'Irlande. De nombreuses entreprises du numérique profitent en effet des largesses irlandaises en termes de fiscalité. Paris et la Commission européenne sont dans ce dossier sur la même longueur d'onde, avec la volonté de taxer le chiffre d'affaires de ces sociétés à hauteur de 3%.

Le Royaume-Uni, tout comme l'Union européenne d'ailleurs, veulent mettre en place ces taxes le temps qu'une solution soit trouvée au niveau international. Des discussions ont lieu avec l'OCDE et au sein du G20 : si tous les pays parviennent à s'entendre, ces taxes régionales seront remplacées par la solution globale. On en est encore loin : les progrès sont « douloureusement lents », regrette le ministre britannique des Finances, Philip Hammond.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Gafa

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising







Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

Entretien avec Ignacio de la Torre : "Nous vivons le début de la fin de « l’argent bon marché » !"

Fabrice Lépine, DG de Wonderbox : "Nos partenaires sont les premiers ambassadeurs de notre marque"

Vincent Stellian, président de Quietalis : « Nos clients et nos partenaires nous font confiance parce que nous sommes indépendants »

Citelum veut "prolonger la vie au-delà de la tombée de la nuit." Jean-Daniel Le Gall, directeur général adjoint.

Agriculture : le printemps européen du ministre Stéphane Travert

Olivier Maes, le monde comme territoire de marque.

Homelike Home, la Dream Team de la chasse immobilière en France

Mode : la vraie révolution digitale a juste démarré
















Rss
Twitter
Facebook