Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Russie : la rouble au plus bas





Le 24 Août 2015, par

La période difficile qui s'ouvre pour l'économie mondiale va occasionner bien des difficultés pour des pays déjà fragilisés. C'est le cas de la Russie, dont la devise nationale souffrait déjà depuis les événements en Ukraine.


© Shutterstock/EconomieMatin
© Shutterstock/EconomieMatin
Le rouble a atteint son plus bas niveau de l'année. Il faut 70 roubles pour un dollar, 80 roubles pour un euro. Cette chute de la monnaie nationale russe s'accompagne d'une baisse de l'indice boursier RTS (libellé en dollars), qui lâche 4% ce lundi 24 août dans la foulée des Bourses européennes suite à la débâcle asiatique.

L'économie russe donnait ces dernières semaines l'impression d'avoir touché le fond. Cela faisait des mois que le pays plongeait suite à la baisse des prix du pétrole et des difficultés entraînées par les sanctions occidentales liées aux événements en Ukraine. On voit mal à quoi la Russie pourrait se raccrocher actuellement, alors que le pétrole est une fois de plus au plus bas : le Brent est positionné à 44,3$, un niveau rarement atteint ces six dernières années.

Cette situation ne va pas aider l'économie à se redresser. C'est d'autant plus vrai que le pouvoir d'achat ainsi que la consommation intérieure sont eux aussi très déprimés. C'est pourquoi l'estimation du recul du PIB pour cette année, fixée à -2,8%, semble encore très optimiste. Le gouvernement russe a de toutes manières fait savoir qu'il pourrait être revu à la baisse selon le marché pétrolier.


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : pétrole, russie

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Billets d'humeur | Industrie immobilière



Les entretiens du JDE

Frederic Buisson, délégué syndical Groupe adjoint CFE – CGC du groupe Casino : "Casino conserve un temps d’avance par rapport à la concurrence"

François Bertauld, PDG de Médiane Système : "Aujourd’hui les entreprises de services du numérique sont devenues un soutien essentiel à l’innovation industrielle."

Justine Huiwen ZHANG : "Mieux comprendre la Chine"

Bernard Attali : "Un vent de violence"

Guerre économique : « c’est un leadership mondial qui se joue »

​Droite-gauche : la fin d’une époque ?

Laurence Gilardo, déléguée syndicale SNTA/FO du groupe Casino : « les salariés comme les syndicats du groupe Casino doivent resserrer les rangs »

« Dans les échanges économiques entre les entreprises, la professionnalisation et l’éthique sont indissociables de la fonction achat », Bruno Crescent, ancien directeur des achats d’EDF










Rss
Twitter
Facebook