Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Ryanair a-t-il trop profité de la générosité de l'aéroport de Beauvais ?





Le 19 Juin 2017, par

Ryanair assure à l'aéroport de Beauvais 80% de son trafic. Un tel client a droit à des privilèges, mais il semble que l'exploitant des lieux se soit montré par trop généreux, pointe la Cour des comptes.


Les sages de la rue Cambon dénonce des accords jugés « illicites » entre la compagnie aérienne à bas coûts et Sageb, l'opérateur en charge de la gestion de l'aéroport de Beauvais-Tillé. Sageb, une entreprise détenue par le groupe Transdev  et la Chambre de commerce et d'industrie de l'Oise, agit pour le compte du propriétaire de l'aéroport, la SMABT, géré par les pouvoirs publics locaux (agglomération, département et région).

 

De 2008 à 2014, la Cour des comptes estime que la Sageb s'est privée « d’environ 85 millions d’euros de produits, dont 78 millions au bénéfice de la seule compagnie Ryanair ». Des avantages importants... et « injustifiés », accordés sans le consentement de la SMABT. Selon l'institution, les tarifs des des redevances aéroportuaires sont moins élevés que dans d'autres aéroports de taille similaire ; ils sont en partie compensés par les liaisons entre l'aéroport et Paris, réalisées en autocars par une filiale de la Sageb.

 

La Sageb aurait donc au fil des ans accordé des remises de plus en plus importantes à son principal client. Le contrat liant les deux parties entre 2002 et 2012 ne tenait que sur une « télécopie », note aussi la Cour qui prévient de la fragilité juridique de l'accord. Ce dernier n'a d'ailleurs fait l'objet d'aucune notification à l'État ni même à Bruxelles. Quant aux pouvoirs publics, à commencer par le préfet ou la SMABT, ils ont montré des « lacunes » sur ce dossier.

 


Journaliste spécialisé dans les nouvelles technologies, Olivier Sancerre est aussi versé dans... En savoir plus sur cet auteur

Tags : Ryanair

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising








Les entretiens du JDE

Les entretiens du JDE

La crise des gilets jaunes analysée par Eric Delbecque

Les gilets jaunes sont-ils populistes ? par Francois-Bernard Huyghe

Christian Aghroum : Gilets jaunes et mobilisation numérique

Philippe Schleiter: "faire réussir des choses extraordinaires par des gens ordinaires"

Gilles Imbert, groupe Interconstruction : « Les promoteurs indépendants sont obligés, plus que les autres, de tenir leurs engagements »

Loïk Le Floch-Prigent : « En finir avec le dérèglement industriel »

Florent Skrabacz, CEO de Shadline : « L’invisibilité des données est la clé de la résilience numérique »

Général Soubelet : « Traitons les vrais problèmes, ne poussons pas les Français à la révolte »










Rss
Twitter
Facebook