Journal de l'économie

Envoyer à un ami
Version imprimable

Ryanair baisse le nombre de ses vols pour septembre et octobre





Le 17 Août 2020, par François Lapierre

Les compagnies aériennes adaptent leurs capacités au jour le jour, en fonction des mesures sanitaires prises par les gouvernements pour limiter les cas de contamination au coronavirus. Ryanair a annoncé une réduction de 20% du nombre de ses vols.


Reprise des contaminations

Aucune compagnie aérienne n'a été épargnée par les mesures de restriction des déplacements et la fermeture des frontières pendant le confinement. Le trafic aérien a été quasiment nul en avril et les répercussions de la crise sanitaire se font toujours ressentir malgré le déconfinement. De nouveaux cas de contamination apparaissent un peu partout en Europe, poussant ainsi les autorités à imposer des quarantaines aux voyageurs. C'est le cas du Royaume-Uni, qui a mis en place de nouvelles barrières pour les passagers venant de France et d'Espagne. Cela ne fait pas les affaires de la compagnie irlandaise Ryanair.

L'entreprise a ainsi annoncé une réduction de 20% du nombre de ses vols en septembre et en octobre. Les réservations sont en baisse en raison de la résurgence du coronavirus en Europe, les clients préférant reporter leurs voyages plutôt que de devoir subir des quarantaines. Un porte-parole de l'entreprise explique dans le communiqué que « cette baisse des capacités et de la fréquence des vols pour les mois de septembre et octobre sont inévitables compte tenu de la récente faiblesse des réservations dans la foulée des restrictions en place dans certains pays européens ».

Perte de 185 millions d'euros

Ryanair, qui avait déjà prévu de limiter ses capacités de vol à 70% pour le mois de septembre, explique que cette nouvelle baisse du nombre de vols touchera la fréquence des vols. Pour le moment, il n'est pas question d'arrêter les dessertes. Les passagers concernés par le recul des vols en septembre ont été avertis, ceux qui ont réservé pour octobre le seront dans les prochains jours.

Tout cela n'arrange pas les affaires de Ryanair, qui a annoncé un plan de restructuration visant à supprimer 15% des effectifs de l'entreprise, soit 3.000 emplois. Durant son dernier trimestre, la compagnie a enregistré une perte nette de 185 millions d'euros. Le bilan du trimestre actuel devrait être un peu meilleur en raison de la reprise du trafic aérien, mais les nouvelles restrictions de déplacement empêchent de faire des prévisions fiables.



Tags : Ryanair

Nouveau commentaire :
Twitter

Le JDE promeut la liberté d'expression, dans le respect des personnes et des opinions. La rédaction du JDE se réserve le droit de supprimer, sans préavis, tout commentaire à caractère insultant, diffamatoire, péremptoire, ou commercial.

France | International | Entreprises | Management | Lifestyle | Blogs de la rédaction | Divers | Native Advertising | Juris | Art & Marché | Prospective | Industrie immobilière | Intelligence et sécurité économique - "Les carnets de Vauban"



Les entretiens du JDE

Schoolab Entreprise à Mission ou comment concilier Business et enjeux sociétaux

Violence policière est fait divers

Marie Legrand, directrice générale d'Audio 2000 : "Audio 2000 s'est construit autour des valeurs de professionnalisme, d'innovation et d'accessibilité "

Le MoHo : un collectif pour changer le monde !

Couvre-feu : « leur » monde à l’envers

L’intégration des étrangers de France : du mythe à la réalité.

La fin du franc CFA : un livre qui bouscule les idées reçues.

C’est pire qu’un crime, c’est une faute













Rss
Twitter
Facebook